RMC Sport

Un défi historique pour Nadal

En route pour le "Rafa Slam"

En route pour le "Rafa Slam" - -

L'Open d'Australie, qui débute la nuit prochaine à Melbourne, sera l'occasion pour Rafael Nadal d'entrer dans l'histoire avec une éventuelle quatrième victoire consécutive en Grand Chelem. Mais Roger Federer a bien l'intention de l’en empêcher.

Nadal pour la passe de quatre
Vainqueur de Roland-Garros, Wimbledon et l’US Open en 2010, Rafael Nadal peut entrer un peu plus encore dans la légende en cas de victoire à l’Open d’Australie. « Le pari pour Nadal, il est d’effacer les records de Federer, explique Patrice Dominguez. Celui qui est le mieux placé dans l’histoire du jeu pour tout écraser, c’est Nadal. Là, s’il gagne, il sera le seul à avoir gagné les quatre tournois du Grand Chelem consécutivement depuis le début de l’ère Open en 1968. Ce serait exceptionnel. »

Federer tient à son titre
Malade ces derniers jours, Rafael Nadal n’aura pas la tâche facile à Melbourne. Le Suédois Robin Soderling (4e à l’ATP), vainqueur à Brisbane, ou l’Ecossais Andy Murray (5e) sont dans la moitié de tableau du numéro du numéro 1 mondial. Et sacré en 2010, Roger Federer ne part pas battu. « Je ne suis pas là pour bousiller la fête de Rafael Nadal, confie le Suisse. Je suis uniquement là pour bien jouer et faire le meilleur tournoi que je peux. Je suis en Australie pour défendre mon titre, c’est tout. Après, si Rafa parvient à remporter un quatrième titre ici, ce serait phénoménal. »

Tsonga à l’attaque
Demi-finaliste à Doha, où il s’est incliné face à Roger Federer, Jo-Wilfried Tsonga a de l’ambition en ce début d’année. « J’ai envie de jouer un beau tennis, un tennis offensif, assure le Manceau. C’est celui-là même que j’ai envie de pratiquer. Après, il n’est pas question pour autant de faire du tennis-champagne. Je veux simplement gagner des rencontres en développant un tennis résolument offensif. » Il aura l’occasion de le démontrer contre l’Allemand Philipp Petzschner (59e) au premier tour, avant de retrouver éventuellement Arnaud Clément.

Monfils, un dos en question
Si sa défaite face à l'Australien Lleyton Hewitt (7-5, 6-3) en finale du tournoi-exhibition de Kooyong, dans la banlieue de Melbourne, est sans conséquence sur le plan sportif, Gaël Monfils a un autre motif d’inquiétude. Le premier Français au classement ATP (12e) s’est plaint du dos durant cette rencontre. « J'espère que ce n'est pas grave, je dois encore voir mon docteur » a-t-il expliqué. Il affrontera au premier tour lundi le Néerlandais Thiemo de Bakker, qui l’avait battu en Coupe Davis en 2009. Depuis, le Français l’a dominé à deux reprises.

Clijsters a le champ libre
Finaliste à Sydney, où elle a été battue par la Chinoise Na Li, Kim Clijsters pourrait bénéficier d’un tableau assez dégagé. « Dans le haut du tableau, il y a Caroline Wozniacki, Yanina Wickmayer, Venus Williams, Maria Sharapova, Victoria Azarenka, Justine Hénin, analyse l’ancienne joueuse française Sarah Pitkowski. Alors que c’est plus dégagé en bas pour Kim Clijsters. La seule joueuse qui l’a déjà battue, c’est Vera Zvonareva. » Marion Bartoli, demi-finaliste à Brisbane, est la Française la plus en forme. Mais Yanina Wickmayer, au 3e tour, et Caroline Wozniacki, en 8e, pourraient vite lui barrer la route.

dossier :

Rafael Nadal