RMC Sport

Son retour, Roland-Garros, ses ambitions… Federer se confie

Roger Federer va disputer cette semaine l’ATP 250 de Genève, son premier tournoi sur terre battue depuis deux ans, après des mois de convalescence. Avec l’objectif de retrouver des sensations en vue de la saison sur gazon. Wimbledon reste son objectif prioritaire.

"Je reviens de beaucoup plus loin. Il y a plus de points d’interrogation qu’en 2016". A la veille de son entrée en lice dans le tournoi ATP 250 de Genève, Roger Federer s’est confié sur son retour à la compétition. Il y a cinq ans, le Suisse avait également connu une longue période d’absence, provoquée, déjà, par un genou douloureux. Malgré des premiers signaux d’alerte en début de saison, il n’avait pas lâché l’affaire, avant de finalement mettre un terme à sa saison en juillet. "J’avais lutté pendant toute la saison. Sincèrement, ce n’était pas sympa. J’ai espéré que ça passe, mais j’ai aussi eu des problèmes de dos", se souvient-il.

Genève et Roland-Garros, "des entraînements privilégiés"

Mais cette fois, Roger Federer est resté éloigné des courts pendant beaucoup plus longtemps et il ne fait pas son retour de la compétition dans le même état de forme. Cette année, il a seulement disputé le tournoi de Dubaï au mois de mars, où il avait été sorti en quart de finale par Nikoloz Basilashvili. Et le Suisse ne le cache pas: il n’est pas prêt. "Fin 2016, je savais que j’étais en bonne forme. J’avais joué une vingtaine de sets avec Lucas Pouille à Dubaï. J’étais en forme. Là, je n’ai pas eu tous ces entrainements. Je viens de finir la phase de fitness, de préparation. Genève et Roland-Garros, c’est pour repartir. Pour moi, c’est presque comme des entraînements privilégiés. Je me réjouis de voir ce que ça va donner. Même si les résultats ne sont pas très importants, c’est important de jouer beaucoup au tennis et d’oublier un peu le côté réhabilitation et fitness", a-t-il développé.

"Wimbledon est une priorité"

Après l’ATP 250 de Genève, le Suisse disputera donc Roland-Garros (24 mai-13 juin) avec l’objectif d’être vraiment compétitif pour la saison sur gazon et Wimbledon. "Wimbledon est une priorité. […] Genève, Paris, Halle et Wimbledon, finalement je suis bien content de ce calendrier, c'est une bonne façon de revenir pour moi", a continué Federer. Il débutera mardi sur la terre battue de Genève, contre Jordan Thompson ou Pablo Andújar.

LL