RMC Sport

Tsonga : « Nadal se met chiffon »

-

- - -

Diminué physiquement, Rafael Nadal est incertain pour Wimbledon. L’Espagnol en fait-il trop ? Tentative d’explication avec Jo-Wilfried Tsonga.

Jo-Wilfried, quel regard portez-vous sur les problèmes physiques rencontrés par Rafaël Nadal ?
Il est normal que le corps dise stop à un moment donné. Il a tellement joué que c’est finalement incroyable que ça lui arrive seulement maintenant. Pour un champion comme Nadal, c’est quand même bizarre qu’il joue autant de tournois avant un Grand Chelem comme Roland-Garros. Il pourrait très bien choisir ses tournois et jouer seulement les principaux pour s’économiser physiquement. Il faut toutefois respecter les décisions de Nadal. Son truc est de jouer beaucoup. Même s’il n’est pas bien physiquement aujourd’hui, il ne faut quand même oublier tout ce qu’il a fait ses dernières années. C’est tout simplement fabuleux.

Mais vous ne pensez pas qu’il devrait s’économiser ?
André Agassi avait soulevé le problème il y a quelques années. Il disait que Nadal, avec l’intensité qu’il mettait dans ses matchs, risquait de ne pas jouer au-delà de 30 ans. On sait tous que le corps humain a ses limites. On a tous des cartouches et on les utilise plus ou moins vite. En aucun cas je porte un jugement négatif sur Rafael. Chacun gère sa carrière comme il l’entend. Vous avez un Roger Federer qui ne joue pas énormément, qui cible uniquement les gros tournois afin de s’assurer une longue carrière. Et après, vous avez des joueurs comme Nadal qui, je pense, a envie de tout faire péter pendant quelques années. Il se met chiffon toutes les semaines pour rester fidèle à ses engagements.

Qu’avez-vous pensé de la victoire de Roger Federer à Roland-Garros ?
J’ai regardé la finale devant ma télévision. A la fin du match, il y avait tellement d’émotion autour de la victoire de Roger que j’en avais des frissons. C’était super à vivre. Roger mérite cette victoire à Roland-Garros. C’est génial pour lui et le public qui attendait cette victoire depuis longtemps. C’est aussi génial pour nous, les joueurs, parce qu’un gars de notre génération est rentré dans la légende du tennis.

La rédaction