RMC Sport

US Open: Osaka dans l’histoire dans un contexte surréaliste (avec une Serena furieuse contre l'arbitre)

Naomi Osaka a remporté le premier titre de Grand Chelem de son histoire en s’imposant en finale de l’US Open face à Serena Williams (6-2, 6-4), dans un contexte rendu surréaliste par un jeu de pénalité infligé à l’Américaine, furieuse.

C’était écrit, le 8 septembre 2018 devait rester graver dans l’histoire du tennis. La date le restera à plusieurs titres puisque Naomi Osaka a remporté le premier titre en Grand Chelem de sa carrière, mais aussi le premier d’un Japonais, hommes et femmes compris.

Serena Williams ne rejoint pas Margaret Court

Elle l’a fait face à son idole et son modèle de carrière, Serena Williams (6-2, 6-4), qui pouvait, elle, égaler le record absolu de titres en Grand Chelem de Margaret Court (24). Osaka a su garder gardant la mesure et la réserve nécessaires pour ne pas se laisser gagner par l’affectif. La Japonaise, qui a quitté son pays à l’âge de 3 ans pour rejoindre les Etats-Unis, a malmené Serena Williams pendant deux sets. 

Elle a aussi eu assez de cran pour résister à la période de mieux de l’Américaine, qui perd une deuxième finale de Grand Chelem de rang après Wimbledon un an après avoir accouché et six mois après son retour sur les courts. La Japonaise, qui se prenait en photo avec Serena Williams quand elle était petite, a encore été bluffante lors d’une fin de match devenue surréaliste. 

"Voleur!"

Serena Williams est entré dans une colère noire après avoir reçu un jeu de pénalité à 4-3 (qui a transformé le score en 5-3) après avoir reçu deux avertissements (un pour coaching, un autre pour avoir cassé une raquette). En accusant l’arbitre de chaise de "voleur", elle a perdu ce point et ses nerfs en même temps. Furieuse, l’Américaine a demandé l’intervention du juge-arbitre pour demander des explications. Rien n’y a fait. 

Le public l’a poussé autant qu’il a insulté l’arbitre. Serena Williams a enchaîné sur un jeu costaud pour reprendre espoir. Mais Osaka était trop forte, trop clinique pour se laisser submerger. Elle décroche son premier titre en Grand Chelem de manière implacable et épatante. Dans un contexte complètement fou et très émouvant aussi. Elle était presque gênée d'avoir battu son idole de toujours. L'arbitre, lui, hué par une foule furieuse, a été exempté de la cérémonie de remise de prix...