RMC Sport

Wimbledon : Murray prend la porte, Djokovic se fait peur

Andy Murray

Andy Murray - -

Sèchement battu par Grigor Dimitrov, le tenant du titre Andy Murray a quitté Wimbledon dès les quarts ce mercredi. Novak Djokovic s’en est sorti en cinq sets contre Marin Cilic et Roger Federer a remporté son duel suisse face à Stan Wawrinka.

Ce Wimbledon ne laissera donc aucun répit aux favoris. Après Rafael Nadal, Serena Williams ou encore Maria Sharapova, c’est au tour d’Andy Murray de se retrouver le nez dans le gazon anglais. Et pas qu’un peu : le Britannique, pourtant tenant du titre, s’est lourdement incliné en quart de finale face à Grigor Dimitrov, 13e au classement ATP (6-1, 7-6, 6-2). Devant un public incrédule, qui n’a jamais renoncé à encourager son héros de l’an dernier, la tête de série n°3 a surtout livré un combat contre lui-même : tétanisé, incapable de courir, en difficulté sur son service et même sur son coup droit. C’est simple, Murray a presque tout manqué, laissant le Bulgare récolter les points. Engager Amélie Mauresmo pour le coacher n’a donc pas suffi : pour la première fois depuis 2008, l’Anglais ne sera pas au rendez-vous du dernier carré de Wimbledon.

Djokovic en deux temps

Le Grand Chelem londonien a bien failli perdre un autre favori. Car Novak Djokovic s’est fait peur face à Marin Cilic, dont il se méfiait énormément. Lors de la première manche, le Serbe s’est montré impérial et ne fait qu’une bouchée du Croate. Mais comme Murray, le vainqueur du tournoi en 2011 a connu un énorme passage à vide, symptomatique de ses derniers mois, jusqu’à être mené deux sets à un. Il a même montré d’inhabituels signes d’agacement en entendant les clameurs déçues du court voisin, où Andy Murray sombrait. Sauf que Novak Djokovic a de l’orgueil et des ressources. Sous le regard confiant de son coach Boris Becker, il a changé de chaussures et réenclenché la machine pour entamer son deuxième match et finalement s’imposer en cinq manches (6-1, 3-6, 6-7, 6-2, 6-2). Il retrouvera Dimitrov en demi-finale.

Federer dans son jardin

Comme s’il suffisait qu’il enfile un polo blanc pour retrouver son jeu, Roger Federer s’est qualifié pour les demi-finales en battant son compatriote suisse Stanislas Wawrinka (3-6, 7-6, 6-4, 6-4). Et de quelle manière ! S’il est vrai que le vainqueur de l’Open d’Australie en début d’année n’est pas un spécialiste du gazon, il progresse et a livré, ce mercredi, une prestation de haute tenue, comme en témoigne son premier set de feu. Mais voilà, Federer à Wimbledon, c’est une légende. Le septuple lauréat tenait à sa place dans le dernier carré, après son élimination peu glorieuse de l’an dernier dès le deuxième tour. Peu à peu, il a repris le contrôle du jeu, poussant Wawrinka à la faute et se fendant même de superbes retour-volées, comme à la grande époque. Et de convertir sa cinquième balle de match sur un smash puissant. Prochain étape face à Milos Raonic, tête de série n°8, qui a dû s’employer pour venir à bout du surprenant Nick Kyrgios, tombeur la veille de Rafael Nadal (6-7, 6-2, 6-4, 7-6) et qui disputera sa première demi-finale à Wimbledon.

A lire aussi :

>> Wimbledon : Kyrgios éjecte Nadal

>> Bartoli : « Plein de signes positifs pour Tsonga »

>> EN VIDEO - Wimbledon : Serena totalement désorientée sur le court

dossier :

Novak Djokovic

La rédaction