RMC Sport

Transat Jacques Vabre: les 79 bateaux sont partis pour un périple de quinze jours

Soixante-dix-neuf bateaux ont pris le départ dimanche au Havre de la 15e édition de la Transat Jacques Vabre, grande classique de la course au large, disputée en double tous les deux ans et qui cette année met le cap sur la Martinique.

À 13h27 précises, l'ancien capitaine de l'équipe de France de basket et passionné de voile Boris Diaw a donné le départ de la Transat Jacques Vabre depuis la ligne située au large de Saint-Adresse. Les bateaux ont filé très rapidement, portés par un vent d'une vingtaine de noeuds, sur une mer animée par la houle avec des creux de deux mètres, sans pour autant être démontée.

>> Revivez le départ de la Transat Jacques Vabre

Des milliers de personnes s'étaient massées, d'abord dans le village pour assister aux au revoir des 158 marins, puis le long des falaises d'Étretat. Comme attendu, les Ultimes, les plus grands bateaux de course au monde (32 m), ont pris les devants. Les cinq maxi-trimarans volants renouent avec une grande course après leurs multiples déboires lors de la Route du Rhum 2018.

Le retour de Gabart

Parmi les partants, deux tout nouveaux bateaux font leurs débuts en compétition: celui de François Gabart coskippé avec Tom Laperche (SVR Lazartigue), et le Maxi Banque Populaire XI d'Armel Le Cléac'h, et son coéquipier Kevin Escoffier, qui avait marqué les esprits avec son chavirage puis sauvetage lors du Vendée Globe 2020.

Escoffier n'est pas le seul à revenir en course, huit mois après la fin du Vendée Globe, cette course mythique autour du monde en solitaire réservée aux monocoques Imoca (monocoque de 18 m). Vingt-deux 22 Imoca se lancent à l'assaut de l'Atlantique, dont ceux de Yannick Bestaven (Maître Coq), vainqueur du Vendée Globe 2020, et de ses deux dauphins Charlie Dalin (Apivia), deuxième, et Louis Burton (Bureau Vallée), troisième.

Course multi-classes, la Transat Jacques Vabre accueille aussi sept Ocean Fifty (multicoques de 15 mètres) et quarante-cinq Class 40 (monocoques de 12 m). Trois parcours sont proposés selon les classes pour permettre des arrivées groupées. Les vainqueurs de chaque classe sont attendus à Fort-de-France après 15 jours de mer.

Mathieu Idiart avec AFP Journaliste RMC Sport