RMC Sport

Vendée Globe: c’est parti pour la neuvième édition après plusieurs reports

Malgré plusieurs légers reports liés au brouillard, le Vendée Globe version 2020-2021 s’est élancé ce dimanche depuis les Sables-d’Olonne. 33 skippers ont pris le départ de ce tour du monde en solitaire.

La ministre de la Mer, la patrouille de France, un soleil magnifique… Tous les quatre ans, le Vendée Globe est attendu avec impatience par les passionnés de voile. Ce dimanche, le départ de la neuvième édition s’est fait attendre un peu plus longtemps que prévu mais a finalement donné lieu à un grand moment malgré le huis clos imposé en raison de l’épidémie de coronavirus. 

Repoussé à quatre reprises en raison du brouillard, ce neuvième Vendée Globe de l’histoire a finalement été lancé à 14h20. Après un ultime décompte de la direction de course, les 33 skippers, dont six femmes, engagés cette année ont lancé ce tour du monde en solitaire, sans escale et sans assistance.

Burton vole le départ

A bord du bateau Bureau Vallée, le navire d’Armel Le Cléac’h lors de la précédente édition, Louis Burton a pris un départ magnifique et très rapide. Trop et les organisateurs ont finalement jugé que le marin de 35 ans avait réalisé un faux-départ. Cruel.

Le début de ce Vendée Globe s’annonce très rythmé grâce à des conditions météo optimales. La brume s’est levée et le vent souffle déjà fort. Les favoris de la course, Jérémie Beyou et Samantha Davies en tête, comptent bien effacer le chrono record signé par Armel Le Cléac’h il y a quatre ans.

Pour y arriver, il faudra avaler quelque 40.000 kilomètres en mer en moins de 74 jours, 3 heures, 35 minutes et 46 secondes. Le rendez-vous est pris courant janvier et si possible sous les vivats de la foule.

dossier :

Vendée Globe

JGL