RMC Sport

F1: Hamilton "attristé" par une photo de lui révélant un manque de diversité dans la discipline

En 2019, Lewis Hamilton avait réalisé des traditionnelles photos de famille avec l'écurie Mercedes, au soir du dernier GP de la saison, à Abu Dhabi. Le pilote britannique s'est rendu compte plus tard qu'il était le seul noir de la photo, ce qui l'a attristé par rapport à son combat en faveur de la diversité, comme il l'explique dans le Wall Street Journal.

Lewis Hamilton ne s'en était pas rendu compte sur le moment. Évidemment tout sourire au terme d'une saison 2019 de Formule 1 qui lui a permis de décrocher son sixième titre de champion du monde, le pilote britannique avait pris la pose avec l'ensemble du staff de l'écurie Mercedes. L'un de ces clichés avait été repris par le compte officiel Instagram de la F1. C'est à ce moment que la star a constaté une évidence: il était la seule personne noire sur la photo.

"J'ai zoomé dessus. Ça faisait 14 ou 15 ans que j'étais là. Comment cela se faisait-il que rien n'avait changé? J'étais vraiment triste à ce propos. Frustré et triste", confie Lewis Hamilton dans une interview dévoilée mercredi par le Wall Street Journal Magazine.

Lewis Hamilton avec l'équipe de Mercedes, à Abu Dhabi le 1er décembre 2019
Lewis Hamilton avec l'équipe de Mercedes, à Abu Dhabi le 1er décembre 2019 © Hoch Zwei / Icon Sport

"Pourquoi suis-je le seul pilote noir à avoir percé?"

Depuis son impressionnante domination dans la discipline reine du sport automobile, Lewis Hamilton porte haut et fort le combat contre le racisme et les discriminations. Ce qui l'amène à se poser des questions sur lui-même et la diversité en F1. Selon une étude de l'académie nationale du génie du Royaume-Uni, moins de 1% des personnes qui travaillent en Formule 1 sont noires. "Pourquoi suis-je le seul pilote noir à avoir percé?", s'interroge le champion.

Avant d'être le porte-voix du mouvement Black Lives Matter en F1, Lewis Hamilton a dû se résoudre par le passé à prendre sur lui. Toujours dans cet entretien au WSJ, il se rappelle ainsi de ce GP d'Espagne de 2008, où des spectateurs avaient réalisé une blackface (visage peint en noir) et inscrit "famille d'Hamilton" sur leur t-shirt. "Je me souviens de la peine que j'ai ressentie ce jour-là, se rappelle-t-il, selon la retranscription du Daily Mail. Mais je n'ai rien dit. Je n'avais personne. Personne n'a rien dit. J'ai vu des gens rester silencieux".

https://twitter.com/julien_absalon Julien Absalon Journaliste RMC Sport