RMC Sport

GP de Bahreïn: Leclerc a une crainte pour son hymne national en cas de victoire

Auteur de la première pole position de sa carrière, ce samedi lors du Grand Prix de Bahreïn, Charles Leclerc (21 ans, Ferrari) anticipe les célébrations d’une éventuelle victoire dimanche... notamment sur le choix de l’hymne national.

A 21 ans, Charles Leclerc épate pour ses débuts chez Ferrari. Recruté l’été dernier par la marque au cheval en provenance de chez Sauber, le Monégasque a frappé très fort en s’offrant la première pole position de sa carrière, ce samedi, lors des qualifications du Grand Prix de Bahreïn. Il devient le deuxième plus jeune pilote de l’histoire de la F1 à s’élancer en pole, derrière son équipier Sebastian Vettel, qu’il devancera dimanche au départ de la course. 

"La dernière fois, ils avaient mis l'hymne français"

S’il refuse de se laisser envahir par les émotions après cet exploit, l’ancien pilote Sauber pense tout de même à la victoire. Il a même une petite crainte sur l’hymne qui sera joué en cas de succès. "Je crois que la dernière fois que j’ai gagné, ils s’étaient trompés, ils avaient mis l’hymne français, a-t-il souri ce samedi devant les journalistes. J’espère que si je gagne, ils ne se tromperont pas."

La talentueux pilote qui était très proche du Français Jules Bianchi, décédé le 17 juillet 2015 après son accident au Grand Prix du Japon en 2014, a déjà eu les honneurs de l’hymne monégasque à plusieurs reprises lors de son début de carrière. Il a en effet remporté le titre de champion du monde de GP3 Series en 2016 avant de récidiver en Formule 2 en 2017.

Nicolas Couet avec Lucas Vinois