RMC Sport

GP de Bahreïn: Verstappen signe la première pole devant les Mercedes, Gasly en forme

Max Verstappen a enregistré le meilleur temps des qualifications avec sa Red Bull, devant les Mercedes de Lewis Hamilton et de Valtteri Bottas. Excellent, Pierre Gasly sera cinquième sur la grille de départ dimanche soir. À l'inverse, Esteban Ocon s'est loupé. Il n'est que 16e.

C'est peut-être le début d'une saison indécise, voire renversante. Pour le premier Grand Prix de la saison, dimanche à Bahreïn, Max Verstappen s'élancera en pole (pour la quatrième fois de sa carrière) avec sa Red Bull. Le pilote néerlandais a confirmé les attentes placées en lui, en réalisant ce samedi le meilleur de temps des qualifications (1:28.997). Il a dominé Lewis Hamilton pour presque quatre dixièmes (1:29.385). Valtteri Bottas a placé l'autre Mercedes à la troisième place (1:29.586). Pour accompagner le Finlandais en deuxième ligne: Charles Leclerc avec sa Ferrari.

Les commentateurs du paddock ne s'étaient donc pas trompés en affirmant que la Red Bull de Max Verstappen était la plus rapide de ce début de saison. Mercedes n'est pas complètement distancée, mais démontre que ses problèmes aérodynamiques, qui perturbent la stabilité de la monoplace, ne sont pas du bluff.

Les satisfactions: Gasly surprend McLaren

L'excellente surprise de cette séance de qualifications est la cinquième place de Pierre Gasly. Le Français a tourné à huit dixièmes avec son AlphaTauri. Surtout, il s'est qualifié dans la troisième partie de la séance (Q3) sans chausser les gommes les plus rapides (soft). Ce qui lui donnera un avantage pour la stratégie de course sur Charles Leclerc, qui devra rapidement passer aux stands. L'écurie McLaren, qui a fait un tir groupé avec Daniel Ricciardo (6e) et Lando Norris (7e), prouve aussi qu'elle jouera sans doute plusieurs podiums cette saison.

Les déceptions: Pérez 11e, Ocon et Vettel très loin

Sergio Pérez, encore en rodage avec sa Red Bull, ne partira que 11e. Le pilote mexicain n'a pas réussi à se qualifier en Q3. Idem pour le prometteur rookie japonais Yuki Tsunoda, qui doit lui aussi apprivoiser son excellente AlphaTauri.

Surtout, ces qualifications ont donné lieu à deux autres désillusions très précoces. Esteban Ocon (Alpine, ex-Renault), ne sera que 16e sur la grille de départ. Le Français s'est fait piéger par un drapeau jaune dans sa dernière tentative. Idem pour Sebastian Vettel, 18e avec son Aston Martin. Sans surprise, Nikita Mazepin ferme la marche.

https://twitter.com/julien_absalon Julien Absalon Journaliste RMC Sport