RMC Sport

GP de Turquie: Ricciardo présente ses excuses à Ocon après l'avoir percuté

Daniel Ricciardo a provoqué un tête-à-queue d’Esteban Ocon au premier tour du GP de Turquie dimanche. Le pilote australien s'est excusé envers son coéquipier de l’équipe Renault.

A bonne distance de Lewis Hamilton, vainqueur et sacré champion du monde de F1 pour la septième fois, Daniel Ricciardo et Esteban Ocon se sont arrachés pour prendre les 10e et 11e places au GP de Turquie ce dimanche. 

Au terme de cette quatorzième épreuve de la saison, l’écurie Renault n’a pris qu’un seul point grâce à l'Australien. Bien loin des ambitions nées du positionnement de ses pilotes sur la grille de départ (5e pour Ricciardo, 7e pour Ocon). 

Ricciardo a pris "un trop bon départ"

Mais si l’Australien et le Français ont dû se battre jusqu’au bout et finir loin des premières places, c’est notamment dû à un léger accrochage entre eux lors du premier tour disputé dans des conditions météo difficiles et sur une piste trempée.

Une situation provoquée par l’excellent départ pris par l’Australien qui s’est retrouvé au contact des favoris et a dû manœuvrer pour les éviter et ne pas finir dans le décor.

"Les premiers 500m, cela s’est terminé en catastrophe. Mais je dirais que les premiers 100m, j’étais wow, a analysé Ricciardo au micro du site internet de la Formule 1 après la course. J’ai eu un très bon démarrage mais je n’avais nulle part où aller. Parce que de mémoire, je pense que Max Verstappen essayait d’atteindre la meilleure ligne, et puis Sergio Perez le rattrapait et je rattrapais Perez, donc j’ai dû lever le pied de l’accélérateur, puis j’ai perdu mon élan. Mon départ était trop bon."

Ricciardo: "Inévitable que j’aille percuter Esteban"

Au milieu du peloton de tête, Daniel Ricciardo a préféré ralentir un peu… pas Lewis Hamilton. Parti sixième, le Britannique voulait vite refaire son retard. Sans pour autant faire d’erreur, le futur vainqueur de ce GP de Turquie a contraint l’Australien à se déporter et à toucher l’infortuné Esteban Ocon.

"Ensuite tout ce dont je me souviens, c’est Esteban à l’extérieur. Je pensais que c’était bon mais j’ai vu Lewis arriver à l’intérieur. Je ne sais pas si Lewis m’a touché mais c’était inévitable que j’aille percuter Esteban, a encore expliqué le futur pilote McLaren. Je l’ai touché et il est parti en tête-à-queue donc on a perdu quelques places. […] Qu’il s’agisse d’un incident de course ou non, c’est quand même le pire scénario quand vous et votre coéquipier entrez en collision. Je me suis excusé auprès de l’équipe mais ensuite nous devions évidemment essayer de nous en remettre."

JGL