RMC Sport

GP du Mexique: Verstappen perd sa pole après ses déclarations lunaires

Alors qu'il a signé la deuxième pole position de sa carrière ce samedi, pour le Grand Prix du Mexique, Max Verstappen l'a finalement perdue quelques heures plus tard. Accusé de ne pas avoir ralenti malgré le drapeau jaune, après l'accident de Valtteri Bottas durant les qualifications, le pilote Red Bull n'a pas vraiment arrangé son cas devant la presse. Charles Leclerc (Ferrari) récupère la pole.

Qu'il agace ou emporte l'adhésion, Max Verstappen a le don d'animer le paddock d'une Formule 1 parfois accusée d'être devenue aseptisée. Le pilote Red Bull a signé ce samedi la deuxième pole position de sa carrière en réalisant le meilleur temps des qualifications du Grand Prix du Mexique au cours d'une séance stoppée plus tôt que prévue par l'accident de Valtteri Bottas.

Sauf que ce résultat n'était que temporaire. Le Néerlandais a finalement été convoqué par les commissaires de course, qui le soupçonnaient de ne pas avoir ralenti malgré le régime de drapeau jaune, après le choc dont a été victime le pilote Mercedes. Et d'avoir donc réalisé le meilleur temps en faisant fi des règles. La sanction est tombée quelques heures plus tard, avec trois places de pénalité sur la grille.

"S'ils veulent supprimer mon tour, qu'ils le fassent"

Devant la presse, le jeune pilote n'aura en tout cas pas arrangé son cas... au contraire même. Interrogé sur le fait d'avoir ou non bien levé le pied après l'accident de Bottas, Verstappen a répondu avec ironie: "cela ne semble pas avoir été le cas." En confirmant au passage qu'il était au courant du crash de son adversaire.

"Eh bien, ils peuvent supprimer mon tour, a-t-il poursuivi devant la presse. Le deuxième. Le premier était aussi très bien. Est-ce qu'on doit vraiment parler de la sécurité? Je crois qu'on sait ce qu'on fait, sinon on ne conduirait pas une voiture de F1. Ce sont les qualifications et oui, tu y vas à fond. Mais comme je l'ai dit, s'ils veulent supprimer mon tour, qu'ils le fassent." Ils l'ont fait. Charles Leclerc, deuxième de la séance, récupère donc la pole avec sa Ferrari.

A.Bo avec L.Vinois