RMC Sport

MotoGP: Quartararo s'impose au Portugal pour un deuxième GP d'affilée

Auteur de la pole ce samedi, Fabio Quartararo a confirmé ce dimanche en remportant le Grand Prix du Portugal, devenant aussi le nouveau leader de MotoGP après trois manches. Le Français a fait craquer Alex Rins, victime d'une chute à 7 tours de l'arrivée. Johann Zarco, à la lutte pour le podium, est tombé lui aussi dans le final.

Fabio Quartararo a frappé un grand coup ce dimanche à Portimão, pour le Grand Prix du Portugal. Déjà vainqueur du Grand Prix de Doha le 4 avril dernier, le pilote français a signé un deuxième succès de suite en MotoGP, devenant par la même occasion leader du championnat du monde après trois épreuves.

>> MotoGP: revivez la victoire de Quartararo au Portugal

La 5e victoire de sa carrière en Moto GP

En pole, Fabio Quartararo s'est retrouvé en sixième position dans le premier tour, laissant la tête à son compatriote Johann Zarco, leader du classement des pilotes avant cette manche au Portugal. Mais en patron, le pilote français a éclaboussé de sa classe la course au volant de sa Yamaha, pour décrocher la cinquième victoire de sa carrière en Moto GP. Aucun pilote français n'a fait mieux dans l'histoire.

Mais à seulement 21 ans, Fabio Quartararo a fait preuve d'une belle maturité pour gérer au mieux sa course. Sans s'affoler, il a refait son retard pour reprendre la tête à 17 tours de l'arrivée. Une belle bataille s'est engagée ensuite avec l'Espagnol Alex Rins. Mais le pilote Suzuki a craqué et chuté à 7 tours de l'arrivée, laissant un boulevard à Quartararo. En gestion aussi mais toujours aussi rapide, Quartararo s'est offert une victoire de grande classe.

Francesco Bagnaia (Ducati) et Joan Mir (Suzuki) complètent le podium du jour, ce qui pourra laisser quelques regrets à Johann Zarco. Devant pendant plusieurs tours, longtemps à la lutte pour le podium, le pilote Ducati est tombé lui aussi dans les 5 derniers tours. De retour après neuf mois d'absence sur blessure, l'Espagnol Marc Marquez (Honda) s'est classé lui septième.

GL