RMC Sport

MotoGP: Quartararo devant Zarco, un doublé français historique à Doha

Premier doublé français dans la catégorie reine de la vitesse moto ! Fabio Quartararo (Yamaha) a remporté ce dimanche le Grand Prix de Doha (Qatar), deuxième manche de la saison de MotoGP, devant Johann Zarco (Ducati-Pramac).

C’est une première dans l’histoire de la moto. Jamais la France n’avait hissé ses pilotes aux deux premières places d’un Grand Prix dans la catégorie reine. Il faut en réalité remonter à 1954 pour trouver deux pilotes français sur un podium, à Reims, pour la victoire de Pierre Monneret devant Jacques Collot, 3e, mais sur les deux premières marches, cela ne s’était jamais produit. Fabio Quartararo (Yamaha) a remporté le Grand Prix de Doha (Qatar), 2e manche de la saison de MotoGP, devant Johann Zarco (Ducati-Pramac), ce dimanche.

"C’est une course incroyable, a réagi Quartararo au micro de Canal+. On avait prévu une stratégie différente avec le team, et les conditions de piste n’étaient pas au top, mais sincèrement, cela a été une course où j’ai fait tout le contraire de la première, j’ai vraiment bien joué avec les pneus. Avant la course, j’ai eu un dessin de ma nièce (rires). Cette course, il fallait que je la gagne pour elle. C’est ma plus belle victoire, elle est vraiment très spéciale."

Cerise sur le gâteau, même si cela reste anecdotique si tôt dans la saison, Zarco mène désormais le classement des pilotes avec 40 points, quatre longueurs devant Quartararo, 2e. Pour les deux Français, c'est aussi la deuxième course avec leurs nouvelles équipes, intégrées pendant l'hiver.

"Des valeurs fantastiques"

"C'est un grand jour pour la moto française, a commenté sur RMC Olivier Jacque, champion du monde de la catégorie 250cc en 2000. C’est une première et je pense que ça va être comme ça pendant toute la saison, parce que Johann (Zarco) a une bonne moto, il a réussi à tenir son rythme. Fabio a réussi à reprendre la tête petit à petit. Il est resté concentré malgré un mauvais départ. Sur la fin de course, il brillait aux éclats. Je suis super content pour les deux pilotes. C'est un grand jour pour la moto française."

"C’est magique pour la moto qui est un sport merveilleux, un superbe spectacle visuel, a salué Claude Michy, organisateur du Grand Prix de France. On a la chance d’avoir ces deux garçons. Ce sont des hommes avec des qualités et des valeurs fantastiques. C’est un sport hyper dangereux. Ils vont chercher des choses au fond d’eux-mêmes. Ils travaillent énormément et depuis de très longues années."

Les Espagnols Jorge Martin (Ducati), Alex Rins (Suzuki) et Maverick Vinales (Yamaha), vainqueur du GP du Qatar sur le même tracé la semaine passée, ferment le top 5. Suivent l'Italien Francesco Bagnaia (Ducati), le champion du monde en titre espagnol Joan Mir (Suzuki), le Sud-Africain Brad Binder (KTM), l'Australien Jack Miller (Ducati) et l'Espagnol Aleix Espargaro (Aprilia).

A noter les performances une fois de plus décevantes des Italiens de Yamaha-SRT, le vice-champion en titre Franco Morbidelli (12e) et la légende Valentino Rossi (16e après avoir réalisé les plus mauvaises qualifications de sa carrière en GP, 21e et avant-dernier).

QM avec AFP