RMC Sport

Evan Fournier : "J’espère aller à Rio"

Evan Fournier

Evan Fournier - AFP

EXCLU RMC SPORT. Quelques jours après avoir prolongé son contrat avec Orlando pour la somme de 85 millions de dollars sur cinq ans, l’ailier français Evan Fournier (23 ans) s’est projeté sur la saison prochaine en NBA et surtout sur les Jeux olympiques de Rio qu’il espère disputer si les Bleus se qualifie à l’issue du TQO de Manille.

Evan Fournier, pourquoi avoir décidé de rester à Orlando ?
Parce que je m’y sens très bien. Je sors d’une saison très intéressante. Mon rôle est grandissant au fil des années. Et il va encore grandir. Je n’ai pas de raison de partir.

Combien d’équipes s’intéressaient à vous ?
Il faudrait demander à mon agent Bouna Ndiaye mais il y en avait vraiment pas mal. Si j’avais été patient et si j’avais voulu attendre une offre, ça serait monté vraiment très haut. Ce n’était pas dans mon intérêt de le faire.

Avec Orlando, vous pariez sur l’avenir ? Vous espérez gagner le titre un jour ?
Je suis réellement content de la direction prise par l’équipe. On a de très belles pièces qui ont été ajoutées. Ça me donne beaucoup d’espoir pour l’avenir. Avec notre très bon coach (Frank Vogel) je suis très optimiste pour la saison prochaine dans une conférence Est qui est en plus très ouverte. Je suis vraiment gagnant car j’ai un gros contrat et je suis dans une équipe qui est compétitive. 

A lire aussi>> Kevin Durant rejoint les Golden State Warriors

Votre contrat, justement, est de 85 millions de dollars sur cinq ans. Vous mesurez à quelle point cette somme est énorme ?
Sincèrement non. Je ne sais pas si je ne réalise pas trop ou si je ne me concentre pas dessus. Rien n’a changé. Pour moi, en termes de salaire, le saut d’un joueur de Pro A à la NBA, même pour un rookie, est plus gros que celui que je vais connaître l’année prochaine. Je ne me rends pas compte. La routine du travail continue. J’ai un peu du mal à réaliser en fait (il rit).

A lire aussi>> NBA : 85 M$ pour Fournier, J.Noah vers les Knicks

A lire aussi>> NBA, Nicolas Batum et son contrat à 120 M$ : "Je n’arrive pas à comprendre le chiffre"

Avez-vous signé ce contrat pour être libre cet été, notamment en vue des JO si les Bleus se qualifient ?
Bien sûr. Je n’avais pas envie d’entrer dans des longues négociations de plusieurs semaines et rater Rio. Si l’équipe se qualifie, j’espère y aller. Clairement.

A lire aussi>> NBA : les Cavaliers sont champions, mais ils doivent 54 millions de dollars

Les discussions ont-elles commencé avec l’équipe de France ?
Non. Ils sont en pleines qualifications (les Bleus sont à Manille pour le TQO, ndlr). Ils n’ont pas le temps de se focaliser sur qui que ce soit. Patrick (Beesley, le DTN ) m’a envoyé un message de félicitations. Là, ils sont dans leur bulle, il faut les laisser tranquille.

Vous êtes disponible pour les Bleus ?
Bien sûr, je m’entraîne depuis mon retour de vacances il y a un mois de et demi. Moi je suis prêt.

Avez-vous prévu de rentrer en France ?
Je rentre le 9 juillet. Je vais m’entraîner en France pendant une semaine et demie en espérant que l’équipe de France se qualifie pour être prêt pour le 20 juillet.

Propos recueillis par François Giuseppi