RMC Sport

NBA: LaMarcus Aldridge contraint de prendre sa retraite à cause d'une anomalie cardiaque

Tout juste transféré aux Nets de Brooklyn, LaMarcus Aldridge, 35 ans, a annoncé jeudi la fin de sa carrière en NBA. Il explique dans un communiqué avoir pris cette décision à cause d'une anomalie cardiaque détectée lors de son dernier match.

Il n'aura joué que cinq matchs avec les Brooklyn Nets. Près de trois semaines après son transfert en provenance des San Antonio Spurs, LaMarcus Aldridge a annoncé jeudi la fin de sa carrière en NBA. Le basketteur américain de 35 ans explique dans un communiqué être victime d'un problème cardiaque, ressenti pendant et après son dernier match disputé le 10 avril face aux Los Angeles Lakers (défaite 101-126).

"Je jouais alors que je faisais face à un rythme cardiaque irrégulier. Plus tard dans la nuit, cela s'est empiré et m'a encore plus inquiété. (...) Même si je vais mieux désormais, ce que j'ai ressenti au coeur cette nuit-là est encore l'une des choses les plus effrayantes que j'ai vécues", raconte LaMarcus Aldridge, évoquant une "décision difficile".

"Depuis 15 ans, j'ai fait passer le basket en premier. Et maintenant, il est temps de faire passer ma santé et ma famille en premier, reprend-il. Je voudrais remercier Brooklyn. Vous m'avez voulu. Dans ce sport qui change tellement, vous m'avez demandé de venir et de faire ce que je sais faire. Je suis désolé que ça n'ait pas duré plus longtemps, mais je me suis clairement amusé".

Des anomalies cardiaques déjà décelées

LaMarcus Aldridge avait déjà été éloigné des parquets en mars 2017 pour un problème cardiaque. Une arythmie "mineure" avait été décelée, ce qui avait poussé San Antonio à l'écarter pendant quelques jours. Un feu vert médical lui avait finalement permis de rejouer sans restriction particulière, bien qu'un syndrome de Wolff-Parkinson-White (trouble rare du rythme cardiaque) lui avait été diagnostiqué dès 2007.

Sept fois All-Star, LaMarcus Aldridge avait passé six ans chez les Spurs. Avant de rejoindre les Nets, qui misaient sur sa taille, son expérience et sa défense, le pivot vétéran affichait une moyenne de 13,7 points et 4,5 rebonds par match.

https://twitter.com/julien_absalon Julien Absalon Journaliste RMC Sport