RMC Sport

Cyclisme: Pinot prévoit "à 90%" de zapper le Giro pour le Tour en 2019

Au lendemain de sa sublime victoire sur le Tour de Lombardie, Thibaut Pinot était l’invité ce dimanche du RMC Sport Show. Le Français s’est confié sur le tournant pris par sa carrière cette année et sur ses prochains objectifs... avec une partie de son calendrier en tête pour l'année prochaine.

Sa magnifique victoire en Lombardie

"Je commence à prendre conscience de ma victoire. Je pense quand même que c’est le plus beau moment de ma carrière, même si ma victoire d’étape à l’Alpe d’Huez (sur le Tour de France 2015) demeure un monument sur la Grande Boucle et le cyclisme en général. Mais une victoire sur le Tour de Lombardie, c’est un "Monument" et cela reste réservé à peu de coureurs. En gagner un, c’est fabuleux pour moi. Une fois que j’ai compris que j’avais gagné, j’ai cherché mes amis qui se trouvaient à cinq cent mètres de la ligne d’arrivée pour leur taper dans la main. Voilà justement le moment le plus fort de ma journée."

Le tournant pris par sa carrière cette année

"Je crois que cela a déjà commencé sur la Vuelta, lorsque j’ai réussi à gagner une étape sur les trois Grands Tours. C’est quelque chose d’assez marquant dans une carrière. Déjà, là, je me suis dit que ma carrière était plus que réussie. Ensuite, j’ai ajouté un "Monument", le Tour de Lombardie, donc j'espère ne pas m’arrêter là. Aujourd’hui, je suis heureux de mon parcours professionnel, de ce que je fais. Pour l’instant je savoure même si on peut dire que j'entre dans mes très belles années. Il me reste, j’espère, encore quatre ou cinq années de très haut niveau (...) C’est la meilleure saison de ma carrière."

Son avenir dans les classiques

"Il y a une ou deux classiques qui me correspondent, le Tour de Lombardie et peut-être Liège-Bastogne-Liège. C’est une course que je ne connais pas encore. Je vais peut-être m’y intéresser à l’avenir pour tenter d’y glaner un bon résultat. Mais ce que j’aime, ce sont les courses à étapes, je m’y sens mieux. Pour l’instant, je vais rester un coureur de grands Tours, mais si certaines occasions se présentent à Liège ou en Lombardie, ce sera avec plaisir."

Giro, Tour de France, les deux?

"Lorsque l’on se montre capable de gagner sur une course de 250km, on ne doit pas faire de complexes vis-à-vis des meilleurs. Déjà, sur la Vuelta, après mes deux victoires d’étapes, c’était quelque chose de fort. L’an prochain, je serai sur le Tour de France avec, j’espère, la même condition physique qu’en cette fin d’année. Je ne veux rien m’y interdire. Il y a de grandes chances de me voir participer uniquement au Tour de France. Je pense qu’il n’y aura que le Tour de France l’an prochain. La décision sera prise rapidement, peut-être dès les premiers stages en novembre ou décembre. Mais sur cette question, c’est à 90% certain."

RMC Sport