RMC Sport

Guimard : « Cancellara a été mis en difficulté »

-

- - -

Cyrille Guimard, membre de la Dream Team RMC Sport, estime que Fabian Cancellara a puisé dans ses réserves, ce dimanche, pour remporter Paris-Roubaix pour la troisième fois de sa carrière.

« Cancellara a été attaqué de façon efficace. Il y a eu énormément de suspense, de bataille, pendant les 70 derniers kilomètres. Le harcèlement contre lui a été constant. A la sortie, il finit quand même par s’imposer. Il a réalisé peut-être son plus beau Paris-Roubaix. Il est allé chercher la victoire au fond de lui-même. Il a été obligé parce qu’il y a eu de l’adversité. Lorsqu’un coureur comme Cancellara part tout seul et qu’il creuse l’écart, comme il l’a fait lors du Tour des Flandres le week-end dernier, les adversaires finissent par baisser la tête et se résigner. Mais là, jusqu’au dernier moment, il a été attaqué, harcelé, mis en difficulté.

« Il a dû stresser »

A deux reprises, il a été obligé de sortir de l’arrière pour revenir sur les hommes de tête. Après tous ces efforts, il n’a pas réussi à faire la différence dans le Carrefour de l’Arbre, un secteur pavé qui, en règle générale, fait la décision. Il a également eu la chance que Stybar et Vandenbergh connaissent des défaillances dans les derniers kilomètres. Cancellara était très fatigué à l’arrivée. Mais je pense qu’il y avait aussi une forme de satisfaction, de décharge, parce qu’il a quand même dû stresser durant une partie de la course. Avec ce doublé Tour des Flandres-Paris-Roubaix, il intègre un cercle de cyclistes très fermé. »

A lire aussi :

- Paris-Roubaix : revivez la course

- Demol : « Cancellara a de nouveau montré sa classe »

- Prudhomme : « Le favori a gagné »