RMC Sport

Mondiaux de cyclisme: Alaphilippe tacle le public belge, qui "n’a pas eu des mots très sympas"

Après avoir remporté son deuxième titre de champion du monde, ce dimanche à Louvain, Julian Alaphilippe a adressé une petite pique au public belge, qui ne l’a pas ménagé lors de son final en solitaire.

La Belgique et la France ont un contentieux assumé depuis la tête de Samuel Umtiti en demi-finale de la Coupe du monde 2018. Mais la rivalité entre les deux voisins ne se limite pas forcément au football. Julian Alaphilippe a pu s’en rendre compte au moment d’aller chercher son deuxième titre de champion du monde, ce dimanche à Louvain. Porté par une superbe équipe de France, le puncheur de 29 ans a multiplié les attaques sur les routes du plat pays. Jusqu’à faire craquer tous ses rivaux et terminer son récital en solitaire.

Au-delà de l’effort et de la douleur, le compagnon de Marion Rousse, qui a commenté sa course sur France Télévisions, a dû composer aussi avec l’hostilité du public local. A fond derrière le Belge Jasper Stuyven (finalement 4e), certains spectateurs ont invectivé Alaphilippe lors des derniers kilomètres. Pas de quoi décontenancer le Français. Au contraire.

"Ça m'a donné envie d'appuyer encore plus fort"

"Je pensais à mon petit dans le final. Beaucoup de supporters belges me demandaient de ralentir, ils n’avaient pas toujours des mots très sympas, je les en remercie parce que ça m’a donné envie d'appuyer encore plus fort", a déclaré le héros du jour sur France 3.

"Ce n’était pas prévu. Je ne pensais pas que j’étais capable de tenir jusqu’au bout. Je n’ai pas de mots, je sais ce qu’il m’attend l’année prochaine, je suis content, savoure celui qui avait déjà triomphé l’an passé à Imola (Italie). L'an dernier, c'était déjà un rêve. Je sais ce que c'est d'avoir le maillot arc-en-ciel. J'avais envie de bien faire pour l'équipe. J'ai bien travaillé dans les dernières semaines, mais je ne pensais pas faire un tour et demi tout seul. Je me suis fait violence".

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Journaliste RMC Sport