RMC Sport

Paris-Roubaix: les hommages affluent pour Goolaerts, un an après son décès en course

Michael Goolaerts

Michael Goolaerts - AFP

Michael Goolaerts est tragiquement décédé sur les routes de Paris-Roubaix, l’année dernière. Avant la 117e édition ce dimanche, les hommages continuent de pleuvoir à l’attention du coureur belge. Il devrait en être de même dimanche.

Les acteurs de Paris-Roubaix n’ont pas oublié. Et pour cause. En 2018, la 116e édition de la mythique classique du nord de la France avait été marquée par le décès en course du jeune Michael Goolaerts, tombé tout seul lors du secteur pavé de Briastre. Une chute due à un arrêt cardiaque, finalement fatal malgré une prise en charge rapide des services de secours. Goolaerts (23 ans) décédera dans la soirée à l’hôpital de Lille.

Le 28e secteur pavé porte désormais son nom

Avant la course ce dimanche, les hommages sont donc légion dans le Nord. En juin 2018, le second secteur pavé de la journée, reliant Briastre à Viesly, avait été renommé au nom du coureur. 

Durant la reconnaissance officielle, le directeur du Tour de France Christian Prudhomme, très ému, avait déposé une gerbe de fleurs sur le monument construit en l’honneur de Michael Goolaerts en bord de route. Depuis, les équipes professionnelles s’arrêtent pour rendre honneur à la mémoire du coureur belge. Des bidons et des bougies agrémentent la stèle placée en début de 28e secteur.

Goolaerts devrait être largement salué lors du départ à Compiègne dimanche. Son ancien partenaire, Wout Van Aert (Jumbo-Visma) est cité parmi les favoris à la victoire finale à Roubaix.

PL