RMC Sport

Tour de France: cinq choses à savoir sur Marion Rousse, consultante pour France Télévisions

Consultante pour France Télévisions sur le Tour de France, Marion Rousse s'est indignée d'une caricature  dégradante dans L'Humanité la réduisant à sa condition de compagne du coureur, Julian Alaphilippe. Ancienne championne cycliste, très impliquée dans le milieu, elle fait l'unanimité pour la justesse de ses commentaires.

Championne cycliste

A 29 ans, Marion Rousse vit déjà sa deuxième vie professionnelle. Avant de devenir consultante, la native de Saint-Saulve, dans le Nord, a brillé comme cycliste avec un titre de championne de France sur route en 2012. Elle baigne dans le monde du vélo depuis sa tendre enfance avec un père, Didier, qui pratiquait le cyclisme tout comme ses cousins David (passé par les formations Cofidis, Jean-Delatour) et Laurent Lefevre (Festina, Cofidis, Jean-Delatour, Bouygues-Telecom) ou Olivier Bonnaire (Bouygues-Telecom, Française des Jeux).

Hôtesse sur le Tour et consultante TV

Marion Rousse met un terme à sa carrière professionnelle de cycliste en 2015 et à seulement 24 ans. Elle décide en effet de se reconvertir comme consultante à la télévision. Une expérience qu'elle a découverte pendant sa carrière en étant invitée sur Eurosport. Des interventions qu'elle a un temps menées en parallèle à ses activités d'hôtesse sur le Tour de France où elle remettait le prix de la combativité. En 2013, soit deux ans avant la fin de sa carrière, elle est ainsi devenue consultante pour la chaîne lors du Tour d'Espagne. Elle a rejoint France Télévisions en 2017 en même temps que le journaliste Alexandre Pasteur, également transfuge d'Eurosport. Marion Rousse commente à ses côtés et ceux de Laurent Jalabert, ancien coureur français, sur Paris-Roubaix, le Critérium du Dauphiné, les courses féminines et bien sûr lors du Tour de France.

-
- © -

Mariée à Tony Gallopin, un cycliste, puis compagne de Julian Alaphilippe

La caricature grossière publiée dans L'Humanité a provoqué l'ire de Marion Rousse, notamment choquée d'être réduite uniquement comme compagne de Julian Alaphilippe, coureur français de la formation Deceuninck-Quick Step porteur du maillot jaune pendant trois jours sur le Tour 2020. Elle avait officialisé leur relation en avril dernier quelques mois après le Tour de France sur lequel le natif de Montluçon avait fait vibrer la France en portant le maillot de leader pendant 14 jours. Quelques semaines plus tôt, elle avait communiqué sur sa séparation avec Tony Gallopin, également coureur cycliste professionnel. Ils formaient un couple depuis 2008 et s'étaient mariés en 2014.

-
- © -

Encensée pour ses analyses

La reconversion de Marion Rousse comme consultante est un franc succès. L'ancienne championne cycliste brille par la justesse de ses analyses pendant les courses. Elle est aussi unanimement saluée pour son coup d'oeil et sa capacité à identifier en un éclair les coureurs dans le peloton malgré leurs casques et lunettes. Le trio de commentateurs qu'elle forme avec Alexandre Pasteur et Laurent Jalabert (plus Thomas Voeckler sur la moto) fonctionne à la perfection. "Je suis professionnelle, je pense que les gens s'en foutent que je sois la copine de Julian, a-t-elle récemment confié dans l'émission "C à vous" sur France 5. Je suis là pour faire mon travail et apporter le plus d'informations possibles aux gens et je prends mon métier très au sérieux."

Très impliquée dans le cyclisme et image de marques

Au-delà de ses activités des consultante, Marion Rousse est très investie dans le monde du cyclisme.Elle occupe les mêmes fonctions sur le Tour de Savoie Mont-Blanc. Son image lui permet également d'attirer les sponsors. Elle représente ainsi Pasinobet, site de paris sportifs, Specialized, équipements de vélos, et Breitling, montres de luxe. "Je ne suis pas du genre à poser pour une marque de bonbon sur Instagram, juste pour l’argent", confiait-il au site Le Sport Business en 2019. Elle confiait avoir aussi participé à l'organisation du Grand Prix de France de F1 en 2019. Elle avait d'ailleurs pris la pose aux côtés du pilote monégasque, Charles Leclerc, et du gardien de football belge, Thibaut Courtois. 

Nicolas Couet