RMC Sport

Tour de France: Estrosi évoque un départ à huis clos à Nice

Christian Estrosi, le maire de Nice (à droite)

Christian Estrosi, le maire de Nice (à droite) - Icon Sport

Christian Estrosi a évoqué ce dimanche la possibilité d’instaurer un huis clos pour le départ du Tour de France (29 août-20 septembre). Le maire de Nice attend de connaître l’évolution de l’épidémie de coronavirus avant de prendre une décision.

Après les reports de Roland-Garros, des JO de Tokyo ou encore celui de l’Euro de football, le Tour de France demeure le principal événement sportif maintenu cet été malgré la crise sanitaire. A près de trois semaines de son grand départ (décalé) à Nice, le 29 août, Christian Estrosi a rappelé ce dimanche la vigilance de sa municipalité après le maintien "miraculeux" de la plus prestigieuse des courses cyclistes.

"C’est l’événement des événements sportifs de la planète"

Le maire de Nice s’est réjoui d’accueillir la Grande Boucle à l’occasion de deux étapes au début de la course. Mais l’élu azuréen n’a pas manqué de rappeler la "vraie préoccupation" liée aux conditions sanitaires au moment. Lui-même positif puis guéri du coronavirus, Christian Estrosi refuse de prendre le moindre risque pour ses concitoyens et s’est dit prêt à instaurer un huis clos.

"Aujourd'hui nous maintenons un dispositif pour accueillir du public dans les conditions fixées par le gouvernement, tout en restant très vigilant. Mais nous ne pouvons pas exclure, en fonction de l’évolution de l’épidémie, qu’il y ait un huis clos au départ si nécessaire, a estimé l’édile local au micro de RTL. Naturellement je préfère la présence du public mais [je ne veux pas prendre de risque] quand on sait que c’est l’événement des événements sportifs de la planète et qu’il sera regardé par 350 millions, voire plus, de téléspectateurs dans le monde. Je trouve que c’est une belle image pour la France."

JGL