RMC Sport

Tour de France: pour Froome et Aru, il ne s'est rien passé dans le Mont du Chat...

Christopher Froome a joué des coudes pour rappeler à ses poursuivants qui était le maillot jaune.

Christopher Froome a joué des coudes pour rappeler à ses poursuivants qui était le maillot jaune. - AFP

Après leur accrochage dans l’ascension du Mont du Chat ce dimanche lors de la 9e étape du Tour, le maillot jaune Christopher Froome et son dauphin Fabio Aru ont voulu éteindre toute polémique. Avec des explications plus ou moins crédibles.

Pendant un instant, Fabio Aru a dû s’imaginer en jaune. Lors de l’ascension du Mont du Chat, le coureur d’Astana a profité d’un problème mécanique du leader Christopher Froome pour lancer une attaque dans la 9e étape du Tour de France. "Il y a un peu une règle non écrite suivant laquelle, lorsque le leader de la course a ce type de problème, le groupe ne profite pas de la situation", a rappelé le maillot jaune sans citer son adversaire ce lundi.

Aru n’avait "pas vu" Froome

N'attaquant pas ouvertement Aru, Froome a préféré saluer l’attitude des autres coureurs du groupe des favoris. "Je leur suis vraiment reconnaissant d'avoir ralenti quelques instants pendant que je changeais de vélo, a souligné le triple vainqueur du Tour en conférence de presse. Je pense que Richie (Porte) a joué un rôle déterminant, encore une fois merci à lui."

Fabio Aru, lui, a la conscience tranquille. Et une explication toute trouvée pour cette attaque. Il n’a simplement pas vu le leader en difficulté. Malgré un coup d’œil bien placé juste avant son attaque… "Quand j’ai entendu à la radio que Froome avait perdu le contact, je me suis tout de suite arrêté, j’avais du mal à comprendre, plein de gens hurlaient et criaient, s’est justifié le coureur de 27 ans en conférence de presse. La route n’était pas large, c’est le Tour de France. En tout cas, je ne l’avais pas vu. Je me suis arrêté quand j’ai entendu la radio."

A lire aussi >> Froome peut-il être sanctionné après son coup d'épaule sur Aru?

"J’ai perdu un peu l’équilibre", tente d’expliquer Froome

Malgré cet arrêt dans le respect des "règles non écrites", Christopher Froome semble tout de même avoir tenu à mettre les choses au clair dans la montée, quelques lacets plus loin. Le Britannique s’est déporté vers son adversaire pour le coincer quelque peu sur le côté de la route.

Au moment de justifier ce geste, Chris Froome a d'ailleurs lui aussi opté pour la diplomatie. "J’ai perdu un peu l’équilibre et j’ai dévié sur la droite, a tenté d’expliquer le leader de la Sky. Aru est arrivé à ma droite et il a dû se dérober aussi. C’était une véritable erreur et je pense que Fabio Aru a été le premier à le reconnaître. Je me suis excusé tout de suite sur la route, dès que cela s’est produit."

"C’est fou d’imaginer que ce soit volontaire, a poursuivi le coureur de 32 ans. Tout d’abord, j’en suis incapable et je n’allais pas risquer de mettre mon dérailleur dans la roue avant d’Aru." Une excuse relativement peu crédible au vu des images. Mais Aru semble prêt à l’accepter.

A voir aussi >> Le lapsus révélateur de Chris Froome sur son "équipier Richie Porte"

Aru et Froome d’accord sur la version

"Ça a été un geste involontaire, de mon point de vue, a abondé l’Italien. Encore plus parce qu’après, Froome m’a demandé pardon. Je ne sais pas si quelqu’un d’entre vous a déjà fait le Tour. Il y avait vraiment beaucoup de gens dans la montée. […] Quand on passe, les gens hurlent et c’est très difficile de comprendre ce qui est en train de se passer. Lui, il s’est décalé, il m’a touché mais il ne l’a pas fait volontairement." Si même Aru le dit, alors c’est que cela doit être vrai.

A lire aussi >> Bardet a essayé de tromper Froome, Quintana et Contador ont sauté

VIDEO - Froome: "Je dois conserver mon avance jusqu'à Marseille"

Fl.P. avec M.L. et AFP