RMC Sport

Tour de France: Van der Poel et son équipe rendent hommage à Poulidor

Petit-fils de Raymond Poulidor, Mathieu van der Poel va participer, à partir de samedi, à son premier Tour de France. A cette occasion, le coureur néerlandais et son équipe, Alpecin-Fenix, ont présenté un maillot collector inspiré de celui de "Poupou" chez Mercier.

Un buste mauve, des manches jaunes, et cette visière de casquette relevée, forcément. Deux ans après la disparition de Raymond Poulidor, légende de la Grande Boucle, son petit-fils Mathieu van der Poel prendra samedi à Brest le départ de son tout premier Tour de France. Et à cette occasion, sa formation Alpecin-Fenix a rendu ce jeudi un bel hommage à "Poupou" en arborant un maillot collector lors de la présentation des formations. Une tunique inspirée de celle de l'Eternel Second chez Mercier.

"C’est beau de débuter sur le Tour au même âge (26 ans) que mon grand-père l’a fait, a expliqué le coureur néerlandais sur scène dans un français très correct. J’ai hâte de commencer, on va essayer de se montrer."

"Il était mon héros"

Alpecin-Fenix a également publié plusieurs montages vidéo sur ses réseaux sociaux, ainsi que des images de ses coureurs appuyés sur une voiture d'époque. Un shooting au cours duquel Mathieu van der Poel en a profité pour prendre exactement la même pose que son grand-père, assis sur le capot, une bouteille d'eau gazeuse en main, et le regard au loin.

"Il était mon héros, a développé le coureur dans une séquence diffusée par son écurie. Et pas grâce à ses performances, mais parce qu’il était mon grand-père, tout simplement. Nous avons assisté à quelques courses ensemble, pas trop parce qu’il vivait loin, mais il venait toujours me voir pour les fêtes de Noël, il regardait mes courses de cyclo-cross, c’était toujours un moment particulier. Il est célèbre pour ses deuxièmes places sur le Tour, mais je ne crois pas que ce soit une honte d’être reconnu pour ça, au contraire c’est plutôt cool. (…) Il a eu sa carrière, il me laissait avoir la mienne, il n’a jamais essayé de spécialement me conseiller. Mais il était fier de nous."

L'infidélité d'Alpecin aux traditionnelles teintes bleu marine et rouge n'aura duré toutefois que le temps de la présentation. Samedi, c'est avec son maillot traditionnel que l'équipe belge s'élancera de Brest.

C.C.