RMC Sport

Paris-Roubaix en direct: Philippe Gilbert remporte l'Enfer du Nord!

-

- - @AFP

Après une course très animée, c'est le Belge de 36 ans Philippe Gilbert qui lève les bras dans le vélodrome et remporte cette 117e édition de Paris-Roubaix après une superbe lutte avec Nils Politt. Son coéquipier à Deceuninck Yves Lampaert prend la 3e place. Premier Français, Florian Sénéchal termine 6e.

[17h30]

Milan San Remo, dernier Monument manquant à Gilbert

Déjà vainqueur du Tour des Flandres, de Liège-Bastogne-Liège, du Tour de Lombardie et donc de Paris-Roubaix, il ne manque plus qu'un Monument à Philippe Gilbert dans sa quête de succès sur les 5 classiques les plus prestigieuses du circuit. Deux fois 3e en Italie, le Belge a déjà hête d'être en 2020 pour tenter de s'offrir la Primavera !

[17h26]

Siskevicius, dernier l'an passé, termine 9e !

Le Lituanien avait marqué l'édition 2018 en ayant fini après tout le monde l'Enfer du Nord. Il n'avait même pas été classé, faute d'être dans les temps. Cette année, il termine à une très belle 9e place.

[17h24]

Le Top 5 de Paris-Roubaix

1. Philippe Gilbert 
2. Nils Politt 
3. Yves Lampaert 
4. Sep Vanmarcke 
5. Peter Sagan

[17h21]

"Je suis devenu un coureur différent avec mes succès sur les Monuments"

"Les longues échappées ça ne me fait pas peur, je me suis lancé dans le boulot. Je suis bien parti avec Politt, c'est un coureur très courageux qui ne lésine pas sur les relais. On a roulé à bloc et après c'est le meilleur qui gagne, et tant mieux pour moi c'était moi ! C'est mon quatrième monument. Paris-Roubaix c'est très spécial, beaucoup de gens m'ont dit il y a trois ans quand je me suis mis sur cet objectif des Monuments que les pavés ce n'était pas trop pour moi. Et voilà (rires). Je suis devenu un coureur différent avec toutes ces victoires."

[0 km]

Gilbert : "J'ai toujours ce rêve en moi de gagner tous les Monuments, je m'en rapproche petit à petit"

"J'ai du mal à y croire. C'était un objectif et la semaine passée c'était une énorme déception sur le Tour des Flandres (abandon), je suis tombé malade. Je savais que j'avais la forme mais bon... Je me suis reposé, bien entraîné, le forme revenait. Ca m'a mis en confiance. Tactiquement aussi j'ai fait une belle course. J'ai toujours ce rêve en moi de gagner tous les monuments, petit à petit je m'en rapproche."

[0 km]

Et la victoire de Philippe Gilbert !

Le Belge a parfaitement maîtrisé son sprint pour déborder Nils Politt. Le Belge remporte Paris-Roubaix 2019 ! Une victoire de prestige pour le Belge de 36 ans de l'équipe Deceuninck-Quick Step.

[1 km]

C'est parti ! Les deux coureurs sont dans le vélodrome. Qui va l'emporter ?

[3 km]

Le duel psychologique est à son comble entre Nils Politt et Philippe Gilbert. Les deux coureurs vont pénétrer dans le vélodrome de Roubaix.

[6 km]

Pour leurs 3e et 4e Paris-Roubaix, Gilbert et Politt se livrent un superbe duel. Qui sera le plus fort dans le vélodrome ? En attendant les deux hommes collaborent parfaitement. Derrière, Peter Sagan craque complètement et laisse Lampaert partir.

[10 km]

Nils Politt face à Philippe Gilbert !

Le vainqueur de l'Enfer du Nord sera l'un des deux hommes. Politt pourrait devenir le 3e allemand vainqueur de Paris-Roubaix. Sagan, Vanmarcke et Lampaert vont se disputer la dernière place sur le podium, ils comptent 30 secondes de retard.

[12 km]

13 secondes d'avance pour Gilbert et Politt sur Lampaert, Sagan et Vanmarcke. On se dirige tout droit vers un mano à mano entre les deux hommes de tête.

[14 km]

Après une première banderille de Gilbert, c'est Politt qui attaque. Le Belge fait la jonction. C'est plus compliqué pour Sagan, Vanmarcke et Lampaert qui prennent plusieurs longueurs de retard.

[18 km]

Cinq hommes en tête avant le carrefour de l'Arbre

Sagan, Gilbert et Politt sont à l'avant. Vanmarcke et Lampaert reviennent à hauteur avant le carrefour de l'Arbre.

[21 km]

Yves Lampaert contre-attaque et va revenir sur Sagan, Gilbert et Politt. C'en est fini en revanche pour Van Aert, trop juste pour s'accrocher.

[22 km]

Gilbert attaque ! Sagan saute dans la roue du Belge, avec Politt dans le porte-bagages. Ils prennent plusieurs mètres d'avance sur Lampaert, Van Aert et Vanmarcke.

[25 km]

Il reste six secteurs pavés à emprunter pour les coureurs de tête. Les Deceuninck Quick Step, avec deux hommes (Gilbert et Lampaert), sont en position de force pour lancer en premier une belle manoeuvre.

[27 km]

Politt fait le plein de munitions avant d'aborder le carrefour de l'arbre. Les six hommes collaborent parfaitement et, sauf catastrophe, la victoire devrait revenir à l'un des hommes de ce groupe de tête. Pour rappel, Gilbert, Lampaert, Van Aert, Vanmarcke, Sagan et Politt font partie de ce groupe.

[28 km]

Les Groupama-FDJ roule avec les AG2R dans le groupe des retardés pour tenter de revenir.

[32 km]

Le secteur du moulin de Vertain est actuellement emprunté par les hommes de tête. Ils se relaient bien et préservent leur minute d'avance. Il va falloir commencer à penser à éliminer Sagan, sans doute le plus dangereux au sprint, pour ses adversaires...

[35 km]

Sagan, la passe de deux ?

Depuis les succès de Tom Boonen en 2008 et 2009 dans le vélodrome de Roubaix, aucun autre coureur n'est parvenu à faire le doublé. Le vainqueur sortant Peter Sagan est bien placé dans le groupe de tête et peut encore prétendre à prendre la succession du Belge 10 ans après.

[38 km]

Sagan, Gilbert, Lampaert, Vanmarcke, Politt et Van Aert pénètrent dans le secteur pavé n°9. Derrière, on tente de s'organiser mais l'écart ne diminue pas.

[40 km]

L'écart grandit entre le groupe de tête et le peloton avec les "battus" du jour. On compte presque une minute d'écart désormais.

[42 km]

Le vainqueur de Paris-Roubaix 2017 Greg Van Avermaet tente de sortir du peloton et relancer l'allure à 42 kilomètres de l'arrivée. Devant, le champion de Belgique Yves Lampaert se met au service de Gilbert et fait du gros boulot à l'avant.

[44 km]

Le Français Christophe Laporte est lâché, ainsi que Marc Sarreau. Garcia, longtemps à l'avant, a lui crevé.

[46 km]

Les coureurs sont à Mons-en-Pévèle !

Gilbert est repris par le groupe de chasse. Ils sont désormais 6 à l'avant avec Sagan, Van Aert, Gilbert, Lampaert, Vanmarcke et Politt. Ils comptent une quarantaine de secondes d'avance sur le peloton.

[48 km]

Philippe Gilbert est impressionnant. Il sème compagnie à Selig et relance sur les pavés. Van Aert, Sagan, Sarreau, Langeveld, Lampaert, Laporte, Politt et Garcia sont en chasse à 8 secondes derrière. Le peloton est environ à 15 secondes de ce petit groupe.

[50 km]

Politt a lâché ! Ils ne sont plus que deux en tête : Philippe Gilbert et Rüdiger Selig. Derrière, le peloton se réduit de plus en plus. Peter Sagan et Van Aert sont dans les premières positions.

[56 km]

Politt, Gilbert et Selig, qui ne roule pas, conservent un petit écart de 23 secondes sur le peloton, à trois kilomètres du prochain secteur pavé. Naesen emmène le peloton.

[62 km]

Le trio de tête creuse un petit écart de 20 secondes. Le peloton relance dans la foulée. Kreder a décroché.

[64 km]

Gilbert a pris la roue de Politt dans un groupe de quatre coureurs échappés. Les deux hommes ont rejoint Kreder qui était seul en tête. La formation Deceuninck n'a pas manqué une seule échappée.

[68 km]

Petite accélération du champion de Belgique Yves Lampaert sur le bas côté à la sortie du secteur pavé. Marcus Burghardt a chuté mais il s'est tout de suite relevé derrière son leader Peter Sagan, à son aise à l'avant du peloton.

[70km]

Van Aert ne lâche rien

Wout Van Aert vient de recoller à hauteur du peloton à l'approche du secteur 15 de Tilloy. Une sacrée performance après tout ce qu'il a enduré depuis le départ de ce Paris-Roubaix.

[75 km]

Un groupe de quatre coureurs s'est détaché avec Anthony Turgis et Cyril Lemoine.

[78 km]

Van Aert se bat et tout le peloton profite d'une accalmie à la sortie du secteur 17. Le Belge compte près d'une minute de retard sur l'avant de la course. Ce Paris-Roubaix est toujours aussi indécis.

[83 km]

La roue avant de Wout Van Aert a sauté dans un virage anodin. Les malheurs s'abattent sur le coureur belge, esseulé, qui vit un véritable calvaire jusqu'à maintenant. Il met beaucoup de temps à se relever.

[89 km]

Beaucoup de coureurs distancés dans la Trouée d'Arenberg, dont certains, comme Luke Raw, sur crevaison.

[92 km]

Van Aert a changé de vélo et tente de se relancer à la poursuite des hommes de tête. Laporte est bien placé devant, juste derrière Sagan et Van Avermaet. Vandenbergh ouvre la route pour la formation AG2R La Mondiale.

[94 km]

C'est parti pour la Trouée d'Arenberg !

Les cadors de Paris-Roubaix se dévoilent à l'entrée de la Trouée d'Arenberg. Le peloton emprunte ce monument à une vitesse folle. Van Aert aurait un problème avec son dérailleur, il est pratiquement à l'arrêt sur la gauche de la route. Sagan a perdu quelques places.

[100 km]

Encore six kilomètres avant le secteur pavé le plus emblématique, la Trouée d'Arenberg.

[101 km]

Deux minutes de retard pour Alexander Kristoff, accablé par deux crevaisons dans la première partie de cette course.

[105 km]

Iljo Keisse (Deceuninck - Quick-Step) a manqué un obstacle après un moment d'inattention, et n'a pas eu le temps de le contourner. Il l'a percuté de plein fouet et ne devrait pas pouvoir remonter sur son vélo. Le peloton va se reformer à l'approche du secteur d'Haveluy.

[107 km]

Le peloton est tout près du secteur d'Haveluy (2,5 km), un premier tournant dans ce Paris-Roubaix avant la Trouée d'Arenberg.

[110 km]

Les coureurs sont à quinze kilomètres de l'épouvantail de ce Paris-Roubaix, la très redoutée Trouée d'Arenberg. Naesen, Sagan et Gilbert, tous piégés, figurent dans un deuxième peloton, pointé à 20" de la tête.

[118 km]

Sagan perd un équipier

Daniel Oss, le lieutenant de Peter Sagan, est tombé en compagnie de Christophe Laporte. L'Italien s'est fait très mal au genou gauche. Les secteurs pavé s'enchaînent, sans répit.

[119 km]

Taco van der Hoorn accidenté

Le coureur de la Tealm Jumbo-Visma tombé au niveau du secteur 24 a été identifié. Il s'agit du Néerlandais Taco van der Hoorn.

[120 km]

Alexis Gougeard est toujours aux avants-postes et ouvre la route pour le peloton à la sortie du secteur n°23, à 120 kilomètres de l'arrivée.

[122 km]

Tout le monde est à bloc dans ce Paris-Roubaix très intense, les chutes se multiplient. Peter Sagan a été ralenti. Il n'y a pas eu d'accalmie depuis le départ, personne n'est parvenu à un créer un écart franc à l'avant. Les coureurs circulent à une vitesse de 60 km/h.

[126 km]

La relance du peloton fait des dégâts. Le peloton, complètement étiré après cette accélération, va opérer la jonction avec le groupe de tête, qui relance à son tour. Le peloton est éparpillé. Une trentaine de coureurs ont été distancés.

[129 km]

Très grosse chute pour un coureur

Un membre non identifié de la formation Jumbo-Visma est sur le bas côté, à gauche de la route, allongé sur le sol, inerte. Le groupe de Lampaert et Gaudin va être repris à l'avant à la sortie du secteur 24.

[132 km]

Problème de dérailleurs pour Van Aert (Team Jumbo - Visma), l'un des outsiders de cette édition, qui ne s'est jamais affolé pour récupérer sa place avec les meilleurs. André Greipel, qui a changé de vélo, n'est toujours pas revenu dans un peloton en gestion.

[150 km]

48 secondes de retard pour un peloton très étiré à la sortie du secteur 28 de Briastre, long de trois kilomètres. Les hommes de tête ont franchi les obstacles sans encombre et s'approchent du secteur pavé suivant. Damien Gaudin, 23e sur le Tour des Flandres, est en dernière position de ce groupe de tête.

[160 km]

26 coureurs à l'avant

Les poursuivants ont opéré la jonction avec le groupe de tête à 160 km de l'arrivée. Ils sont désormais 26 à compter une trentaine de secondes d'avance sur le peloton qui a grignoté une partie de son retard après le passage du premier secteur pavé, long de 900m.

[13h13]

Quelles sont les chances françaises ?

Frédéric Guesdon, dernier vainqueur français de Paris-Roubaix en 1997, aura-t-il un successeur tricolore 22 ans après ? Le clan français possède plusieurs cartes à disposition, principalement des outsiders. Présentation des meilleures chances françaises dans notre article.

[13h12]

Cinq prétendants à la victoire

Paris-Roubaix est une course à part, hors-catégorie. Sur le papier, plusieurs noms se dégagent comme les favoris de "l’Enfer du Nord". D'anciens vainqueurs, comme Sagan, John Degenkolb ou Greg van Avermaet, miseront sur leur expérience, en face d'une rude concurrence. Celle des sprinteurs (Kristoff, Démare) qui parieront sur une arrivée groupée. Celle des rouleurs (Van Aert, Politt, van Baarle, Stybar), qui pourraient tenter leur chance avant le vélodrome. Plus d’infos ICI.

[13h12]

Bonjour à toutes et à tous

Bienvenue sur notre site pour suivre en direct et en intégralité la 117e édition de Paris Roubaix.