RMC Sport

eSport: la F1 a sacré son Lewis Hamilton virtuel

-

- - -

En marge du dernier Grand Prix de F1 de la saison 2017, qui s'est achevée ce dimanche à Abu Dhabi, la catégorie reine automobile a aussi décerné son premier titre de champion du monde esport. Et c'est un Britannique, Brendon Leigh, qui l'a décroché.

Attention, en F1, un Britannique peut en cacher un autre. Alors que dimanche - mais bien avant, puisqu'il s'est assuré du titre au Mexique, sur le circuit des Frères Rodriguez - Lewis Hamilton a encore pu savourer son 4e sacre de champion du monde, un de ses compatriotes faisait de même quelques heures plus tôt, au même endroit, à Abu Dhabi.

A lire aussi: la F1 fonce vers l'eSport

Samedi, Brendon Leigh est entré dans l'histoire de l'esport automobile puisqu'il a remporté la première édition des Formula One Series, qui se disputait sur le jeu F1 2017. Pour ce jeune homme de 18 ans, natif de Reading, tout s'est joué lors d'un dépassement effectué dans le dernier tour - de la troisième et dernière course, qui s'est déroulée sur le circuit de Yas Marina - de la Grande Finale, qui réunissait les 20 meilleurs pilotes virtuels de F1 du globe.

A lire aussi: Fernando Alonso se lance avec une structure à son nom

Un champion britannique fan de... Lewis Hamilton

Le titre, qui semblait promis au Chilien Fabrizio Donoso, a échappé à ce dernier sur le fil, à cause d'une manoeuvre spectaculaire de Brendon Leigh, qui monte donc sur la plus haute marche d'un podium complété par l'Allemand Sven Zurner.

Fernando Alonso, qui a lancé sa structure quelques jours avant cette finale mondiale, a vu son poulain, le Turc Cem Bolukbasi, vainqueur de la 2e course, finir à la 5e place. Sacré week-end donc pour Brendon Leigh, fan absolu de... Lewis Hamilton - tant qu'à faire - qui décroche la première couronne mondiale esportive de F1. Mais pas que.

Le jeune Britannique sera un des pilotes non jouables de l'édition 2018 du prochain jeu officiel de F1. Il aura le statut officiel d'expert - il viendra apporter son analyse - de la prochaine saison esportive de la catégorie reine automobile et sera automatiquement qualifié pour les demi-finales de la compétition. Sans compter le cash prize, de l'ordre de 2 000 dollars (1 700 euros), ainsi que des places VIP pour assister à un des Grands Prix, celui de son choix, de la saison 2018. La vraie, celle-là.

VIDÉO. Le test de Gran Turismo Sport

dossier :

Lewis Hamilton

Alix Dulac