RMC Sport

Bayern: les mots de réconfort de Rummenigge pour Coman

Karl-Heinz Rummenigge, président du Bayern Munich, veut voir Kingsley Coman garder le moral. L'international français du club bavarois expliquait récemment qu’il envisageait de raccrocher en cas de troisième blessure à la cheville gauche dans la suite de sa carrière.

"L'important c'est de revenir avec le moral": Karl-Heinz Rummenigge, l'homme fort du Bayern Munich, a essayé mardi de chasser le spleen de son jeune attaquant français Kingsley Coman, qui a laissé entendre dimanche qu'il pourrait arrêter sa carrière en cas de nouvelle grave blessure.

"Ne pas s'emballer"

"Je lui conseillerais de ne pas s'emballer et de ne pas penser à une possible fin de carrière", a déclaré Rummenigge: "Dans le football d'aujourd'hui, qui est très rapide et parfois très agressif, on ne peut pas éviter d'être blessé de temps à autre. L'important, c'est de revenir avec le moral".

L'ex-Parisien de 22 ans a rejoué le 1er décembre après avoir été victime coup sur coup de deux arrachements ligamentaires à une cheville en février et août, qui lui ont fait perdre toute chance de participer à la Coupe du monde avec la France.

Dimanche, il a affirmé dans Téléfoot, sur TF1, qu'il pourrait envisager d'arrêter le football s'il subissait une nouvelle blessure grave à cette cheville.

"Coman sera encore plus important dans l'avenir"

"Tout le monde est derrière lui", a assuré Rummenigge juste avant le décollage de l'avion du Bayern vers Amsterdam, où les Allemands jouent mercredi soir en Ligue des champions contre l'Ajax (21h, en exclusivité sur RMC Sport): "Nous savons qu'il a de grandes qualités, c'est un joueur important et il sera encore plus important dans l'avenir".

>> Pour s'abonner à RMC Sport et suivre la Ligue des champions, c'est par ici!

Le directeur sportif du Bayern Hasan Salihamidzic a lui aussi commenté les déclarations de Coman: "Je crois qu'on dit cela sous le coup de l'émotion", a-t-il déclaré, "parce que la rééducation n'est pas une partie de plaisir. C'est un bon gars, il s'est battu pour revenir et a formidablement bien travaillé. Il va de nouveau être performant".

Coman, l'un des plus grands talents français de sa génération, n'a pourtant pas encore vraiment lancé sa carrière, en raison de blessures à répétition. Il n'a jamais eu le temps de s'imposer en équipe nationale, même s'il a disputé l'Euro 2016, essentiellement comme remplaçant. En Ligue des champions, il n'a été titulaire que trois fois avec le Bayern depuis 2016 dans un match des phases d'élimination directe du printemps.

JBi avec AFP