RMC Sport

Algérie: après l'élu RN, Riyad Mahrez se paye Robert Ménard

Après avoir répondu à un membre du RN durant la compétition, Riyad Mahrez a cette fois adressé un petit tacle au maire de Béziers Robert Ménard, vendredi soir, suite à la victoire de l'Algérie à la CAN.

Technique sur le pré, rugueux en dehors. Victorieux vendredi soir de la CAN avec l'Algérie, Riyad Mahrez n'a pas manqué de tacler sur les réseaux sociaux Robert Ménard, le maire de Béziers aux positions anti-immigration et xénophobes assumées. En cause? Un tweet de l'élu, qui regrettait après le coup de sifflet final "l'immigration massive" et une soi-disant non-intégration des enfants d'origine maghrébine en France. Ce qu'est justement Riyad Mahrez.

Le natif de Sarcelles, qui a toujours vécu sur le sol français avant de partir jouer en Angleterre, a passé un petit coucou à Robert Ménard, à sa manière... "Le salam des enfants de la France et de l'Afrique, a écrit le joueur de Manchester City sur Twitter. Bonne soirée et n'hésitez pas à sortir un peu de chez vous. On est ensemble." Avec les drapeaux de l'Algérie, de la France et du Sénégal, finaliste malheureux.

Delort a aussi répondu à Ménard

Ce n'est pas la première fois dans la compétition que Riyad Mahrez répond à un politique d'extrême-droite. Après son coup franc victorieux contre le Nigeria en demi-finales, la star des Fennecs avait chambré un membre du RN qui encourageait les Super Eagles pour empêcher les "violences" et les "pillages" en France. "Le coup franc était pour toi", avait tweeté Riyad Mahrez avec, déjà, les mots "On est ensemble" ainsi que les drapeaux de l'Algérie et de la France.

A noter qu'Andy Delort a lui aussi répondu à Robert Ménard, en lui envoyant des "bisous", avec un drapeau de l'Algérie sur le dos.

CC