RMC Sport

ASSE-PSG - Christophe Galtier: "Ne pas être spectateurs"

L’AS Saint-Étienne reçoit le PSG ce mercredi en quart de finale de la Coupe de France (21h05). La formation de Christophe Galtier a déjà affronté celle de la capitale trois fois cette saison, pour autant de défaites. Mais l’entraîneur des Verts assure que ses joueurs ne feront pas de complexe face au tenant du titre, qui vient de concéder sa première défaite en Ligue 1.

Trois matchs, trois revers, sept buts encaissés pour un seul marqué : le bilan de Saint-Etienne face au Paris Saint-Germain cette saison n’est pas reluisant, que ce soit en championnat ou en Coupe de la Ligue. Alors que Christophe Galtier a fait de la Coupe de France l’objectif prioritaire du club du Forez, la route des Verts croisera de nouveau celle du PSG ce mercredi lors des quarts de finale. L’entraîneur stéphanois ne part pas défaitiste, mais aurait apprécié un tirage au sort différent. « En Ligue 1, c’est difficile d’être champion, c’est difficile d’être second… troisième, je ne sais pas. Après il vous reste les coupes. Mais les trophées, le PSG a aussi tout raflé la saison dernière. Je pense qu’il faut surtout éviter Paris. Mais on ne les évite pas. Donc comment fait-on ? Et bien on va essayer de les éliminer. »

Une mission pas si évidente, alors que l’ASSE n’a plus battu le club de la capitale depuis… le 27 novembre 2012, et une qualification aux tirs au but lors d’un quart de finale de Coupe de la Ligue (0-0, 5 tab à 3). Aller au-delà des prolongations peut être la solution pour contrer le PSG, alors que Stéphane Ruffier est l’un des spécialistes des séances décisives et l’a démontré dès les 32es contre les amateurs de Raon-L’Étape (1-1, 4 tab à 3). « Est-ce qu’il faudra 90 minutes, 120 ou les tirs au but pour passer ? Tout est possible. Ce qui est sûr c’est qu’il faudra jouer notre match comme on veut le faire et non pas être spectateurs, dans une position d’attente », affirme Galtier. Et l’entraîneur de donner quelques pistes pour bousculer le tenant du titre : « Je ne pense pas que l’on soit complexé, même s’ils ont toujours été supérieurs à nous. On les a quelques fois joués avec la retenue. On les a dernièrement joués avec plus de culot et d’enthousiasme. Ce n’est pas passé (défaite 2-0 à domicile en L1, ndlr). Mais mercredi, il faudra jouer avec ces deux éléments là, c’est sûr. »

L’OL a montré que Paris n’était pas imbattable

Saint-Étienne devra également se méfier de la réaction d’orgueil des Parisiens, battus pour la première fois cette saison sur la scène nationale par Lyon lors de la 28e journée de L1 (2-1). Mais à l’inverse, la performance de l’OL peut-elle inspirer son rival stéphanois ? « Je ne sais pas s’ils ont ouvert la voie, si on a les mêmes arguments pour jouer comme eux. Ce qui est sûr, c’est qu’ils ont montré que Paris n’était pas imbattable et que dans un match, tout peut arriver », analyse l’entraîneur de l’ASSE. Christophe Galtier devra en revanche se passer des services de Romain Hamouma et Jean-Christophe Bahebeck, ainsi que d’Oussama Tannane, endeuillé par la perte de son père..

Dorian Waymel avec Edward Jay