RMC Sport

Coupe de France: la finale devant 1 000 spectateurs

Programmée le 19 mai au Stade de France, la finale de la Coupe de France se jouera devant 1 000 personnes, comme l’autorise le gouvernement. La jauge à 5 000 personnes entrera en vigueur le 9 juin.

Il y aura moins de spectateurs dans les tribunes du Stade de France pour la finale de Coupe de France 2021 que celle de 2020. Cinq fois moins précisément. En août dernier, le PSG s’était offert un 13e titre dans la compétition face à Saint-Etienne (1-0) devant 5 000 personnes. Elles ne seront que 1 000 le 19 mai prochain, soit la même date que la nouvelle étape du plan de retour à la vie normale du gouvernement.

A partir de ce jour, les pouvoirs publics autoriseront la présence de 800 personnes en intérieur et 1000 en extérieur maximum. Ces plafonds ne pourront pas être dépassés même si le décret d’application en cours d’écriture prévoit bien une jauge de 35% validée par la cellule interministérielle de crise qui se réunit tous les jours. En clair: un événement pourra se tenir en intérieur à 35% de la capacité avec un maximum de 800 personnes. Une salle de basket de 1000 personnes n’accueillera que 350 personnes (35%) et non pas 800. En extérieur, même chose: 35% dans une limite de 1000 personnes.

>> Le sport face au coronavirus: les infos en direct

Des supporters plutôt que des spectateurs

La finale de la Coupe de France se déroulera donc bien devant 1000 supporters, et non pas 28 000 (soit 35% des 80 000 places de l'enceinte). Le préfet doit encore valider le principe de 1000 supporters et non pas 1000 personnes au stade. Ce qui devrait être le cas. La FFF a demandé au gouvernement une dérogation au couvre-feu, qui sera décalé à 21h à partir de ce jour-là, pour permettre aux 1000 supporters de ne pas risquer une amende en rentrant du stade.

Cette jauge de 35% dans la limite de 1000 personnes en extérieur sera étendue à 65% de la capacité dans une limite à 5000 à partir du 9 juin. Par ailleurs, le débat parlementaire sur le pass sanitaire doit se tenir dans le courant du mois de mai avec un décret d’application attendu début juin. Les organisateurs de Roland Garros ont demandé au gouvernement qu’une expérimentation de ce pass sanitaire puisse être mise en place durant la quinzaine de Roland.

LB