RMC Sport

Brésil: le secret de la mystérieuse pommade de Neymar

De retour à la compétition lundi avec le Brésil, Neymar a été aperçu en train d’appliquer une pommade sur son torse face à la Corée du Sud (4-1). Une vieille technique pour mieux respirer bien connue en équipe de France.

Neymar la joue comme Patrick Vieira. Comme l’ancien milieu de l’équipe de France, le meneur du Brésil a appliqué une pommade sur son torse dans le couloir des vestiaires avant le coup d’envoi de la deuxième période entre le Brésil et la Corée du Sud (4-1), lundi en huitièmes de finale de la Coupe du monde. Une autre image a interloqué les téléspectateurs: celle de Casemiro s’affairant autour du nez de son équipier en s’y reprenant à deux reprises pour tenter d’appliquer une mystérieuse substance.

Une pommade pour décongestionner le nez

Selon UOL Esporte, il s’agit d’une pommade visant à ralentir la congestion nasale et, par conséquent, à améliorer la respiration, ce qui aide à récupérer de l’effort physique. Neymar avait déjà utilisé ce produit lors de l’édition 2018 en Russie. Lundi soir, son coéquipier Raphinha s’en est également enduit le torse et le nez.

En 2018, le préparateur physique de la Seleçao, Zé Mario Campeiz, avait loué les effets bénéfiques de cette pommade sur les performances des joueurs. "En respirant mieux, vous aidez la procédure de récupération, avait-il expliqué à UOL Esporte. Mieux tu oxygéneras ton corps, plus vite tu récupéreras."

Il avait ajouté que cette mesure peut être conseillée en fonction du taux d'humidité ambiant. "Une humidité très faible ou très élevée est nocive, avait-il souligné. L'athlète s'épuise davantage, met plus de temps à récupérer."

Touché à la cheville droite lors du premier match face à la Serbie, Neymar a fait son retour à la compétition, lundi face à la Corée du Sud après avoir manqué les deux rencontres précédentes de son équipe. Le joueur a marqué un penalty et disputé 80 minutes avant d’être remplacé par Rodrygo.

"J'ai eu très peur, parce que je croyais vraiment en moi après mon bon début de saison a confié la star du Paris SG au micro de TV Globo. Se blesser comme ça, c'était très douloureux. J'ai pleuré toute la nuit d'après, mais tout s'est bien passé au final. Ça a valu la peine de rester jusqu'à 11h du matin le lendemain avec le kiné, puis tous les jours d'après."

NC