RMC Sport

Cinq questions pour comprendre la suspension de Messi

Lionel Messi

Lionel Messi - AFP

Grosse surprise, la Fifa a eu la main lourde avec Lionel Messi après son comportement lors d’Argentine-Chili, vendredi dernier, en éliminatoires de la Coupe du monde 2018. La star de l’Albiceleste est suspendue quatre matchs. RMC Sport fait le point sur cette affaire.

Pourquoi est-il suspendu ?

Parce qu’il a un peu pété un câble lors d’Argentine-Chili, vendredi dernier à Buenos Aires, en éliminatoires de la Coupe du monde 2018 (1-0). Lors de ce match important, Lionel Messi, auteur du penalty de la gagne, s’en est pris de manière très virulente à Dewson Silva, un arbitre assistant. Persuadé d’avoir été victime d’une faute non sifflée, l’attaquant du Barça a interpellé l’homme au drapeau dans des termes assez fleuris. En insultant sa mère à plusieurs reprises. La Fifa, qui a mené une enquête sur l’incident, a visionné les caméras du stade Monumental. Et les images sont accablantes pour La Pulga.

Pourquoi est-il suspendu le matin du match?

Parce que l'incident n'avait pas été signalé dans le rapport initial de l'arbitre. C'est donc le Conmebol et la Fifa qui se sont auto-saisi de l'affaire devant les preuves video assez accablantes.

Est-ce une sanction sévère ?

Oui, plutôt. Quatre matchs, c’est la sanction suprême dans ce genre de cas. En l’appliquant au quintuple Ballon d’Or, la Fifa a peut-être voulu montrer que personne n’était au-dessus des règles de bonne conduite. Pas même un quintuple Ballon d’Or. Coupable d’avoir tenu des « propos injurieux » envers le corps arbitral brésilien, Messi est sanctionné sans ménagement. Sa suspension s’accompagne d’une amende 10 000 francs suisses (environ 93 000 euros). La Fédération argentine, qui a annoncé son intention de faire appel, assure que son buteur est « triste » et « touché ». Il est remplacé par Angel Correa, le jeune attaquant de l’Atlético de Madrid (22 ans).

>> Messi convoqué par la justice... entre la Juve et le Real

Quel impact pour l’Argentine ?

Enorme, forcément. Lorsqu’on perd son meilleur joueur, c’est toujours difficile. Encore plus quand c’est le capitaine. Les stats sont d'ailleurs implacables.

Troisième de la zone AmSud, l’Albiceleste est dans une position instable dans les éliminatoires de la Coupe du monde 2018. A la lutte avec la Colombie, l’Equateur, le Chili et le Paraguay. Sachant que seuls les quatre premiers se qualifient directement, le cinquième disputant un barrage contre une équipe de la zone Océanie. Autant dire que l’absence de l’attaquant du Barça va peser lourd. Sans lui, l’Argentine reste sur une seule victoire en sept matchs. Il va falloir faire mieux en Bolivie (ce mardi à 22h), en Uruguay (31 août), contre le Venezuela (5 septembre) et face au Pérou (5 octobre). En attendant son éventuel retour lors de la dernière journée en Equateur, le 10 octobre.

Va-t-il rejouer en sélection avant le Mondial ?

Oui. A moins d’une blessure ou d’une méforme, Lionel Messi portera à nouveau le maillot ciel et blanc avant la prochaine Coupe du monde en Russie (du 14 juin au 15 juillet 2018). Sa suspension de quatre matchs n’est valable que pour les rencontres officielles. L’idole de 29 ans peut donc tout à fait disputer les matchs amicaux de l’Argentine, comme celui prévu le 9 juin prochain face au Brésil. Mais La Pulga pourra surtout postuler pour le déplacement en Equateur lors de la dernière journée des éliminatoires. Une rencontre qui sera peut-être décisive pour son pays.

>> Double Contact - Hayce Lemsi : "Messi, c'est un no swag"

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur