RMC Sport

Coupe du monde 2022: "Aucun pays n'est parfait", le Qatar répond aux critiques de l'équipe d'Australie

Premier adversaire de l'équipe de France lors du Mondial, l'Australie a ouvertement pris position contre les conditions d'organisation de la compétition par le Qatar, jeudi. Le pays organisateur a répondu aux critiques quelques heures plus tard.

Le comité organisateur de la Coupe du monde au Qatar a répliqué jeudi aux critiques émises par l'équipe d'Australie sur l'état des droits humains dans l'émirat, expliquant notamment qu'"aucun pays n'est parfait". Seize membres de l'équipe masculine australienne, qui se trouve dans le groupe de la France, sont apparus jeudi dans une courte vidéo pour expliquer leur prise de position sur l'organisation du Mondial 2022 au Qatar, qui débutera le 20 novembre.

La vidéo était accompagnée d'un communiqué de la Fédération australienne de football, qui tout en encourageant les réformes en cours dans l'émirat, déplore "la souffrance des travailleurs migrants" et critique les discriminations contre les personnes LGBT+.

"Nous avons réalisé tous les efforts possibles pour nous assurer que cette Coupe du monde va améliorer la vie des gens", a répondu jeudi un porte-parole du comité organisateur. "Protéger la santé, la sécurité et la dignité de chaque travailleur contribuant à cette Coupe du monde est notre priorité", a-t-il ajouté.

>> Toutes les infos sur la Coupe du monde 2022 au Qatar

"Cette Coupe du monde a contribué à un héritage de progrès"

Le comité organisateur a insisté sur les réformes portant sur le droit du travail et sur la sécurité sur les chantiers du Mondial 2022. "Les nouvelles lois et réformes mettent souvent du temps à s'installer, et une mise en place solide du droit du travail est un défi mondial, y compris pour l'Australie", a déclaré le porte-parole. "Aucun pays n'est parfait et chaque pays, qu'il soit hôte ou non d'un événement majeur, a ses propres défis."

Sans mentionner spécifiquement le droit des personnes LGBT+, le porte-parole a estimé que "cette Coupe du monde a contribué à un héritage de progrès" qui perdurerait après le Mondial. L'équipe d'Australie est la première formation qualifiée à avoir critiqué ouvertement le Qatar pour le non-respect des droits humains.

Les capitaines d'un certain nombre de nations européennes - dont l'Angleterre, la France et l'Allemagne - porteront pendant la compétition des brassards aux couleurs de l'arc-en-ciel et le message "One Love" dans le cadre d'une campagne anti-discriminations LGBT+.

AFP