RMC Sport

Coupe du monde 2022: la participation de l'Équateur confirmée, les derniers espoirs du Chili tombent à l'eau

Saisi dans l'affaire des faux papiers de Byron Castillo, le Tribunal arbitral du sport (TAS) confirme ce mardi la participation de l'Équateur à la Coupe du monde 2022.

Malgré l'affaire des faux papiers, Byron Castillo était bien éligible et l'Équateur pourra disputer la Coupe du monde 2022. Le Tribunal arbitral du sport a tranché en sens, à moins de deux semaines du coup d'envoi de la compétition au Qatar (20 novembre-18 décembre). L'instance internationale avait notamment été saisie par le Chili, qui espérait un repêchage de dernière minute pour le Mondial.

"Le TAS confirme l'éligibilité du joueur Byron Castillo mais impose des sanctions à la Fédération équatorienne de football pour une violation des règlements de la FIFA", annonce l'institution internationale.

L'Équateur figure dans le groupe A de la Coupe du monde 2022 avec le Qatar, les Pays-Bas et le Sénégal.

>> Toutes les informations sur la Coupe du monde 2022 en direct sur RMC Sport

Byron Castillo serait colombien

Avec le Pérou, le Chili contestait la validité de la nationalité équatorienne de Byron Castillo, aligné lors de plusieurs matchs des éliminatoires sud-américains. Les deux pays avaient été déboutés dans un premier temps par la Commission de recours de la Fifa.

Selon la fédération chilienne, il existe "d'innombrables preuves" que Byron Castillo est en réalité né en Colombie, dans la ville de Tumaco le 25 juillet 1995 et non le 10 novembre 1998 dans la ville équatorienne de Playas. Le Chili a ainsi estimé que la fédération équatorienne avait aligné son joueur à la faveur d'un "acte de naissance falsifié" et d'une "fausse nationalité".

En multiplant les recours, le Chili espérait que les huit rencontres disputées par Byron Castillo lors des qualifications soient déclarées perdues par l'Équateur. Dans ce cas, le Chili serait remonté du 7e au 4e rang des éliminatoires. Des chances de repêchage existaient aussi pour le Pérou, mais elles étaient bien plus minces: le pays espérait se rendre au Qatar en qualité d'équipe non-qualifiée la mieux classée (5e) de la zone Amérique du Sud.

Trois points en moins pour les prochains éliminatoires

Mais pour le TAS, la fédération équatorienne n'est pas coupable de la supposée fraude de Byron Castillo: le tribunal a estimé que le joueur devait être considéré comme un Équatorien, étant donné que les autorités locales lui attribuent cette nationalité avec un passeport authentique.

Reste que des sanctions ont été infligées à la fédération pour défaut de vérification des papiers présentés par Byron Castillo. L'équipe débutera les éliminatoires pour la Coupe du monde avec trois points en moins. En outre, une amende d'environ 100.000 euros a été prononcée.

https://twitter.com/julien_absalon Julien Absalon Journaliste RMC Sport