RMC Sport

Coupe du monde: Griezmann, Mbappé, Modric… on en est où dans la course au Ballon d’or?

La Coupe du monde 2018 a rendu son verdict dimanche, la France a décroché la deuxième étoile de son histoire. Leaders offensifs des Bleus et décisifs en finale, Antoine Griezmann et Kylian Mbappé se sont un peu plus positionnés dans la course au Ballon d’or. Deux autres acteurs de la finale pourraient prétendre à la consécration individuelle.

Antoine Griezmann, la nouvelle chance

Antoine Griezmann pourrait devenir le premier joueur à contester la suprématie de Cristiano Ronaldo et Lionel Messi au palmarès du Ballon d'or, après avoir terminé 3e en 2016. Les deux monstres se sont accaparé la totalité des titres depuis dix ans. Une nouvelle ère pourrait s’ouvrir avec le Français, si le Portugais laisse son trône malgré une nouvelle victoire en Ligue des champions, marqué par un retourné fantastique en quarts, et un triplé au premier match de la Coupe du monde.

Loin de sa condition physique optimale après une saison éreintante, "Grizou" (4 buts et 2 passes décisives) a quand même été l’un des artisans majeurs du titre de champion du monde conquis par les Bleus en Russie, trois mois après avoir porté l’Atlético de Madrid vers le sacre en Ligue Europa. S’il poursuit en plus sur sa lancée avec les Colchoneros la saison prochaine, il sera très difficile de lui disputer la gagne en janvier 2019. 

Luka Modric, le plus grand rival des Bleus ?

Joueur racé au style épuré, toujours élégant balle au pied, Luka Modric, deux buts et une passe décisive, a été l’architecte des succès croates sous la houlette de Zlatko Dalic dans cette Coupe du monde. Vainqueur de la Ligue des champions avec le Real Madrid, le milieu de terrain croate a rayonné dans l’entrejeu des Vatreni (les Ardents), surtout lorsqu’il a évolué plus haut sur le terrain, comme en finale contre la France, où son duo avec Rakitic a posé beaucoup de problèmes aux Bleus en première période. Extrêmement régulier dans la qualité des ses performances, Modric a été logiquement élu meilleur joueur du tournoi à l'issue de la compétition.

Kylian Mbappé, le précoce

Adoubé par le roi Pelé en personne, et à deux reprises s’il vous plaît, Kylian Mbappé a confirmé sa précocité en devenant le deuxième plus jeune joueur à marquer en finale d’une Coupe du monde. Sans cesse dangereux lorsqu’il était servi dans de bonnes conditions, Mbappé a instillé le doute dans l’esprit de ses adversaires tout au long de la compétition. Il a pris une autre dimension en Russie, cela en dit long sur le potentiel du garçon. Champion du monde, champion de France, vainqueur de la Coupe de France et de la Coupe de la Ligue cette année, Mbappé souffre essentiellement du manque de réussite de son club sur la scène européenne, mais il sera un candidat très sérieux.

Raphaël Varane, l'inattendu

Le dernier défenseur central à avoir reçu le Ballon d'or le devait essentiellement à son titre de champion du monde. Il s’agit bien sûr de Fabio Cannavaro, titré avec l’Italie en 2006. C’est un motif d’espoir pour Raphaël Varane. Le Français dispose en plus d’un palmarès immense, de nature à faire pâlir plus d’un footballeur sur la planète. Une armoire à trophée garnie par une quatrième Ligue des champions et d’un premier titre de champion du monde. Aux côtés de Samuel Umtiti, Raphaël Varane a régné en maître au sein de la meilleure charnière centrale de ce Mondial 2018.

QM