RMC Sport

Coupe du monde: Hazard "fier" d'avoir perdu contre le futur champion du monde en 2018

Il y a quatre ans, après avoir battu le Brésil en quarts de finale de la Coupe du monde, la Belgique a chuté face à la France (0-1). La défaite est encore dans toutes les têtes et le capitaine des diables rouges, Eden Hazard, espère viser plus haut au Qatar lors du Mondial 2022.

Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'Eden Hazard n'est pas dans la forme de sa vie. L'attaquant du Real Madrid, qui n'a disputé que 215 petites minutes avec le Real Madrid cette saison, risque d'arriver au Mondial avec le statut de joueur discuté, et sans le moindre rythme. Pour autant, l'ancien Blue (2012-2019) se veut rassurant et ambitieux: "Je pense que je dois mettre la barre haut. Je vais essayer de faire mieux qu'il y a quatre ans. Ça va être compliqué parce que c'était déjà pas mal. Mais collectivement, j'ai la chance d'être le capitaine d'une grosse sélection, d'un gros pays donc on se doit de voir haut", confie t-il à la FIFA.

Un groupe relevé et très ouvert

"On a une super belle génération, mais on n'a encore rien gagné, constate le capitaine des Diables Rouges. Si vraiment on veut être appelé la Golden Generation, je pense que, maintenant, il ne reste qu'une chose à faire, c'est gagner quelque chose."

Placée dans un groupe compétitif, avec la Croatie (finaliste en 2018), le Maroc et le Canada, les Belges auront fort à faire pour s'en extirper. Eden Hazard se méfie d'ailleurs de ses adversaires: "On va jouer contre trois belles équipes: la Croatie, le Maroc et le Canada. La Croatie, je pense que tout le monde les connaît, avec des joueurs magnifiques. J'ai la chance de jouer tous les jours avec le capitaine de la sélection croate, Luka Modric. Il n'y a plus grand-chose à dire sur lui. C'est une très belle équipe, ils ont fait la finale il y a quatre ans...".

"Le Canada et le Maroc, on les connaît un peu moins mais on va avoir le temps de bien les découvrir. Au Maroc, il y a Hakimi", ajoute t-il. Sans oublier l'attaquant du Losc et du Canada, Jonathan David, en pleine forme et dauphin (à égalité avec Neymar) de Kylian Mbappé au classement des buteurs de Ligue 1, avec neuf réalisations au compteur.

Gommer l'affront de 2018

"Nous étions si proches, mais si loin aussi, a également estimé Hazard au sujet du Mondial 2018 en Russie. Et aussi si fiers d'avoir fait ce chemin-là, de perdre contre le futur champion. Je pense que tout a été dit par rapport à ce match-là. On a peut-être joué le meilleur football de la Coupe du monde. On n'a pas gagné. Peut-être qu'on aurait préféré moins bien jouer et gagner. Ce qui est bien dans le foot, c'est que tous les quatre ans il y a une nouvelle Coupe du monde donc on peut se racheter. À nous de donner le maximum pour la Coupe du monde qui va arriver."

A l'instar de la France, la Belgique n'aborde pas la Coupe du Monde sous les meilleurs auspices. Romelu Lukaku est toujours blessé et en pleine crise de confiance, la défense n'a jamais paru aussi fragile, et le capitaine, Eden Hazard, ne joue pas en club. La présence de Kevin De Bruyne est peut-être la seule bonne nouvelle pour les Belges, à quelques semaines du Mondial.

P.B.