RMC Sport

Coupe du monde: "Mbappé aurait mieux fait de se taire", tacle Domenech

Interrogé sur les critiques émises par Kylian Mbappé sur le niveau des sélections sud-américaines, Raymond Domenech a répondu, au média argentin Olé, qu’il aurait "mieux fait de se taire".

Invité pour parler de ses expériences en Coupe du monde par le journal argentin Olé, Raymond Domenech n’a pas mâché ses mots lorsqu’il a été invité à commenter de récentes déclarations de Kylian Mbappé sur les sélections sud-américaines. En juin dernier, l’attaquant du Paris Saint-Germain avait ouvertement critiqué leur zone de qualifications, selon lui "pas de haut niveau". Une position que ne partage visiblement pas du tout l’ancien sélectionneur de l’équipe de France.

"L’Argentine et le Brésil ne jouent pas des matches de haut niveau avant de se qualifier pour la Coupe du monde, avait déclaré Mbappé dans un média brésilien. En Amérique du Sud, le football n’est pas aussi avancé qu’en Europe. Et c’est pourquoi, quand on regarde les dernières Coupes du monde, ce sont toujours les Européens qui gagnent." Ses propos lui avaient valu des réponses courroucées de plusieurs figures du football sud-américain. "Je pense que si le Brésil et l’Argentine jouaient en Europe, ils termineraient premiers de leur groupe, avait réagi Fabinho à ESPN. Et ils iraient à la Coupe du monde en tant que favoris."

"On ne peut pas dire une chose pareille"

Visiblement, cette déclaration de Mbappé était devenue virale en Amérique du Sud, ce qui lui a valu d’être ressortie à Domenech, qui a donné son avis tranché sur le sujet. "Mbappé, il aurait mieux valu qu'il se taise, a taclé l’ancien coach. On ne peut pas dire une chose pareille, dire que le Chili ou la Colombie ne sont pas de bonnes équipes. Il y a des joueurs qui jouent en Europe, dans tous les clubs. Des équipes comme l'Uruguay, avec des joueurs de haut niveau. Je ne sais pas... Il aurait dû ne pas en parler. Pour moi, on ne peut pas dire ça."

La faiblesse supposée de la zone sud-américaine n’a en tous cas pas empêché Domenech de placer l’Argentine et le Brésil en favoris de la Coupe du monde, aux côtés de la France. "Je vois ces trois équipes, les autres ne pourront pas jouer sept matchs au même niveau pour atteindre la finale, a-t-il analysé. Le problème, c'est que la France peut retrouver l'Argentine en huitièmes de finale. Il vaudra mieux battre le Danemark..."

CP