RMC Sport

Coupe du monde: Lukaku enrage encore car "la France ne méritait pas de passer"

Qui dit 31 décembre dit bilan et pour l'équipe de France, celui-ci est un peu plus brillant que pour les autres. Battu avec la Belgique par les Bleus en demi-finales de la Coupe du monde, Romelu Lukaku n'a visiblement toujours pas digéré. Et l'a fait savoir en toute "modestie" sur la RTBF.

En ce 31 décembre, il est temps de s'injecter la dernière dose de seum belge de l'année civile. Thibaut Courtois fut ces derniers mois le plus gros fournisseur du clan tricolore en la matière, mais Romelu Lukaku n'a pas grand chose à lui envier. Dans un entretien en forme de bilan de 2018 accordé à la RTBF, l'attaquant de Manchester United est revenu sur la Coupe du monde des Diables Rouges. Avec une modestie relative et un brin (mais juste un brin hein) de mauvaise foi. 

"Avant le Brésil, j'ai dit à mes équipiers qu'on allait les taper"

Première étape avec ce quart de finale remporté par la Belgique contre le Brésil. Un résultat finalement sans surprise pour celui qui assure qu'il l'avait prédit. "C’est lorsque Ronaldo a marqué son but en finale contre l’Allemagne (Coupe du monde 2002 ndlr) que je me suis dit que je voulais devenir pro. Tout le monde pensait qu’on allait rentrer à la maison mais on a prouvé le contraire. Il y avait du respect mais dans notre vestiaire, on a des joueurs qui s’en foutent et n’ont peur de rien (rires), raconte Lukaku. Eux, ils avaient Thiago Silva… mais nous on a aussi Kompany, Vertonghen Hazard ou encore moi devant. Nous aussi on a de grands joueurs. Moi, j’ai dit à mes équipiers avant le match 'on va les taper et puis on passe'".

Un résultat qui fait dire à l'ancien joueur d'Everton que la Belgique a fait tomber la "meilleure équipe du tournoi". Avant de se casser les dents sur une équipe de France en route pour le sacre. Un problème de schéma selon Romelu Lukaku, qui n'a pas digéré.

"J’avais la haine au coup de sifflet final"

"A mon avis, on aurait dû évoluer avec notre système habituel à trois derrière (3-4-3), insiste-t-il. On ne trouvait pas d’espace dans le système dans lequel on a joué. J’avais la haine au coup de sifflet final. Tu perds en demi-finale dans le match de ta vie et tu perds contre la France qui ne méritait pas de passer. Les Bleus sont finalement champions du monde, félicitations à eux. Quand je perds, j’ai la rage et la haine. C’était le moment pour notre génération d’aller en finale."

Avec un seul regret: ne pas avoir été au niveau lors de ce rendez-vous crucial. Mais juste en demi-finale hein! Car pour le reste, tout était parfait sur le plan individuel, à en croire Romelu Lukaku. "Dans le tournoi, j'ai été un des meilleurs attaquants. C’est sûr. Contre la France, c’est le seul match où j’aurais pu faire mieux", assure-t-il. On aurait bien une idée de bonne résolution pour 2019...

https://twitter.com/pierrekoetschet Pierre Koetschet Rédacteur en chef