RMC Sport

Coupe du monde: Voici la fameuse méthode Deschamps

Sélectionneur de l'Equipe de France depuis 2012, Didier Deschamps est parvenu à imposer au fil des années son style de jeu, jusqu'à mener ses joueurs en finale de Coupe du monde. Analyse de la "méthode Deschamps", qui porte aujourd'hui ses fruits.

Six ans à la tête de l'Equipe de France, et déjà deux finales internationales à son compteur. Didier Deschamps, fin tacticien souvent critiqué avant le début de la Coupe du monde en Russie, a su imposer son style pour permettre aux Bleus de côtoyer les sommets du football mondial.

Un sélectionneur très attaché à son groupe

Et selon Jean Philippe Bouchard, auteur de l'ouvrage "Dans la tête de Didier Deschamps" (Ed. Solar), la réussite du sélectionneur n'a rien à voir avec une potentielle "chance" avancée par certains observateurs. "Il y a un moment, quand la pièce tombe tout le temps du bon côté, ou souvent, c’est peut-être qu’il y a du travail derrière", a-t-il lancé sur le plateau de BFMTV ce mercredi. Avant d'ajouter que "c’est indéniable, ce type-là bosse énormément".

Et pour obtenir ces résultats, Didier Deschamps n'agit pas seul. "Il travaille pour s'entourer des gens qu'il faut", explique l'auteur. "Il parle toujours de groupe, il dit 'on a gagné à 43', son staff est très important, il s’est entouré de gens de confiance."

En plus de son staff, le sélectionneur noue des relations étroites avec ses joueurs. 

"Ce qu’il veut c’est gagner, et gagner avec ce groupe qu’il adore" analyse Jean Philippe Bouchard. "Hier soir (victoire 1-0 face à la Belgique en demi-finale, NDLR) ses premiers mots sont allés à ses joueurs et son staff. Il était très ému parce qu’il adore ces jeunes joueurs qu’il voit grandir. Et c’est un peu nouveau pour lui. Pendant longtemps il a eu une relation proche avec des joueurs qui étaient ses anciens coéquipiers ou pas loin. Là ils sont totalement nouveaux, certains n’étaient pas nés en 1998. C’est quelque chose qui l’émeut beaucoup."

"Pas si défensif que ça"

Au fil des années, Didier Deschamps est parvenu à imposer sa "patte" à l'équipe de France. Son style de jeu, considéré comme défensif, est fréquemment critiqué par les commentateurs et adversaires des Bleus, mais semble désormais porter ses fruits.

"Son style de jeu n’est pas si défensif que ça, il s’adapte", défend l'auteur. "Sur le match d’hier, c’était sûr que face à une équipe aussi puissante et aussi offensive que la Belgique, il ne fallait pas partir la fleur au fusil. Ça a été un match tactique. D’ailleurs l'entraîneur belge a fait exactement les mêmes choix. Il a lui aussi une équipe qui sait s’adapter, qui peut changer de schéma tactique en cours de partie.
Mais comment ne pas voir la patte de Didier Deschamps sur la performance de l’Equipe de France hier?", s'interroge-t-il. "L’Equipe de France est la plus jeune, la moins expérimentée, il y a deux fois plus d’expérience chez les Belges, et on a l’impression de voir de vieux routiers italiens en fin de match. Quand on est adversaire ce n’est pas sympa, mais c’est aussi comme ça que se gagnent les matchs. Et ça c’est la patte Deschamps aussi."

A lire aussi >> Coupe du monde: Deschamps peut rejoindre Zagallo et Beckenbauer dans l'histoire

C. P.