RMC Sport

France-Argentine: "Quelqu’un doit sortir sur Di Maria", regrette Di Meco

L’équipe de France dispute ce samedi son huitième de finale de la Coupe du monde 2018 face à l’Argentine à Kazan. A la pause, les Bleus sont égalité (1-1) avec l’Albiceleste. Voici le débrief des 45 premières minutes par la Dream Team RMC Sport.

A la mi-temps du huitième de finale entre la France et l’Argentine, les Bleus ont réussi à prendre un léger avantage (1-0) après un penalty d’Antoine Griezmann. Sérieux et appliqués, les Français ont réussi à museler Lionel Messi. Mais Angel di Maria a égalisé d’une superbe frappe du gauche à trois minutes de la pause (1-1, 43e). On remonte le fil de la première période de la Dream Team sur RMC.

Cinq minutes pour se mettre en route

"Le match n’a toujours pas commencé pour certains Bleus, lance Jean-Michel Larqué après quelques minutes de jeu. Les premières minutes sont mauvaises, très mauvaises. Il y a très peu de choses positives, notamment pour les cadres." "Les Argentins mettent de l’engagement et quand les Bleus ont la possibilité de la garder, ils la perdent sur une erreur technique", abonde Eric Di Meco. 

Mbappé et Griezmann, les étincelles

Heureusement la barre transversale trouvée par Antoine Griezmann après seulement sept minutes lance la France. Mieux quelques instants après Kylian Mbappé obtient un penalty sur une faute de Marcos Rojo et Antoine Griezmann le convertit. "Griezmann le fait exprès, il voit où le gardien va plonger et met un contre-pied parfait", apprécie Eric Di Meco. 

Le contre: la situation idéale pour la France

La vitesse des attaquants français risque de provoquer de gros dangers dans la défense de l’Albiceleste selon les membres de la Dream Team RMC Sport. "On est dans la configuration qui convient aux Bleus, souligne ensuite l’ancien défenseur Eric Di Meco. On marque rapidement et après on peut jouer en contre."

Tous les contres en faveur des Français peuvent faire mal s’ils sont bien négociés, un peu comme lors du match amical contre l’Italie (3-1). Malheureusement, Paul Pogba doit mieux négocier les phases de transition pour le duo de consultants.

Messi comme un fantôme

"L’équipe de France n’est pas exceptionnelle mais elle a une équipe trop attentiste en face, poursuit Captain Larqué. Le placement de Lionel Messi surprend car il se retrouve souvent très près de Pavon sur le côté droit." Le maitre à jouer de l’Argentine s’est raté mais les membres de la Dream Team restent méfiants. "On ne l’a pas beaucoup vu contre le Nigéria et sur une action, il a marqué", réagit Eric Di Meco. Méfiance donc.

Di Maria crucifie les Bleus

Mais quand Lionel Messi galère un peu sur le terrain, Angel Di Maria prend le relais. Sur une demi-occasion, le milieu offensif du PSG décroche une frappe exceptionnelle pour plonger les Bleus dans le doute. "Si tu laisses un joueur comme Di Maria seul à 25 mètres, il faut s’attendre à une frappe lointaine, indique Eric Di Meco déçu de la passivité de la défense tricolore. Quelqu’un doit sortir sur lui." A la pause, tout est à refaire pour l’équipe de France.