RMC Sport

France-Brésil 1998: Zidane dévoile les consignes de Jacquet sur les corners

Dans un entretien accordé à L’Equipe, Zinedine Zidane ouvre la boite à souvenirs et se replonge dans la Coupe du monde 1998. Avec ce fameux doublé de la tête en finale face au Brésil (3-0). Un scenario qu’Aimé Jacquet avait anticipé d’après l’ancien n°10 des Bleus.

Deux têtes à jamais dans la légende. En s’offrant un doublé face au Brésil, le 12 juillet 1998 au Stade de France, Zinedine Zidane a écrit la plus belle page de l’histoire du football français. Et ouvert la voie à une victoire légendaire en finale de la Coupe du monde (3-0). Un match qui a changé sa vie et dont l’ancien n°10 des Bleus se souvient dans un entretien accordé à L’Equipe.

"Les jours avant la finale, Aimé Jacquet a mis l’accent sur les corners: "Zizou, je sais que le jeu de tête n’est pas obligatoirement ton point fort mais ce Brésil, il fait 1,70m (Roberto Carlos), celui-là, à peine plus (Leonardo, 1,75m), donc je te garantis que si tu y vas avec conviction tu peux faire quelque chose", explique le Ballon d’Or 1998. Et ça s’est passé comme ça. "Manu (Petit) tire le premier corner de la droite, Youri (Djorkaeff) le deuxième de la gauche, et je me suis retrouvé à chaque fois seul avec l’avantage de la taille."

"C’est pas mal engagé cette histoire"

L’actuel coach du Real Madrid, qui vient de remporter les trois dernières Ligue des champions, raconte ensuite ce qu’il a ressenti après avoir fait trembler les filets de Saint-Denis. "Sur le premier but, je sens une forme de tension, je ne suis pas obligatoirement content, d’ailleurs, ça se voit, je ne souris pas. Par contre, sur le deuxième, je me libère. C’est une joie énorme. Je me dis: "Ah ouais, tu as marqué en finale et, en plus, deux buts. Il y a 2-0, c’est pas mal engagé cette histoire."

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur