RMC Sport

Pays-Bas-Argentine: les Argentins et Messi rejoignent la Croatie en demi-finale après un finish de dingue

Emmené par Lionel Messi, buteur et passeur, l'Argentine a battu les Pays-Bas aux tirs au but (2-2, 4 tab à 3) vendredi en quart de finale vendredi à Lusail. L'Albiceleste briguera une place en finale du Mondial mardi soir contre la Croatie.

Lionel Messi peut toujours croire en son rêve. Au bout du suspense, à l'issue d’une terrible et irrespirable séance de tirs au but face aux Pays-Bas (2-2, 4 tab à 3), l’Argentine s’est hissée en demi-finale de la Coupe du monde. Passeur et buteur, le numéro 10 argentin a réussi là où Neymar et les Brésiliens ont échoué quelques heures plus tôt face à la Croatie. L’Argentine défiera donc les Croates, mardi soir (20h), pour une place en finale du Mondial au Qatar. Une marche de plus pour la Pulga vers le seul titre qui manque à sa carrière. Mais que ce fut crispant…

Messi passeur et buteur

Dans un début de match très fermé, les deux équipes ne lâchent rien. Même si les Argentins dominent assez nettement, les occasions se font rares. Sans surprise, le premier éclair vient des pieds du septuple Ballon d'or. L’attaquant du PSG lance parfaitement Nahuel Molina qui ne manque pas son duel face à Andries Noppert (1-0, 35e). Après la pause, Messi, encore lui, permet à l’Albiceleste de faire le break sur penalty après une faute sur Marcos Acuna (2-0, 73e). Son 4eme but dans ce Mondial au Qatar.

Weghorst relance le suspense

Alors que l’Argentine file tranquillement vers les demies Wout Weghorst, entré en cours de match, score pour les Néerlandais et se charge de relancer le suspense (2-1, 83e). On sera bien servi. Au bout du temps additionnel, sur un ultime coup franc, Teun Koopmeiners opte avec malice pour une passe à l’attaquant de Besiktas plutôt qu’au tir. Weghorst envoie les Pays-Bas en prolongation (2-2, 90e+11). Si l’Albiceleste pousse terriblement en fin de prolongation se procurant plusieurs occasions chaudes dont un missile d’Enzo Fernandez sur le poteau et si Paredes sort la boite à tacles et chauffe les esprits, les 22 acteurs n’échappent pas à la séance de tirs au but. Un exercice fatal aux Bataves. Héros du peuple argentin, le gardien Dibu Martinez a d’abord fait des miracles avant que Lautaro Martinez, si maladroit depuis le début de la Coupe du monde, n’envoie tout un peuple en demi-finale.

ABr