RMC Sport

Cruyff : Larqué "admiratif du joueur, en extase devant l’éducateur"

Jean-Michel Larqué

Jean-Michel Larqué - DR

Quelques heures après la disparition de Johan Cruyff, ce jeudi à Barcelone, Jean-Michel Larqué a profité de l’antenne de Larqué Foot sur RMC pour rendre un hommage appuyé à la légende du football néerlandais. Sans oublier d’insister sur sa formidable carrière d’entraîneur-éducateur.

« Ce sont des moments difficiles pour le football. On perd un grand joueur et au-delà de ça, un immense éducateur et un immense entraîneur. Johan Cruyff a été l’avant-centre d’une équipe mythique, celle de l’Ajax Amsterdam du début des années 70, qui avait inventé le football total et moderne. Auparavant, les défenseurs se contentaient de défendre et restaient dans leur zone. Mais avec Rinus Michels et Stefan Kovacs (les deux entraîneurs mythiques du club à cette époque, ndlr), les joueurs ont pris plaisir à jouer et se sont véritablement régalés. Quand on parlait de la défense de l’Ajax, les joueurs étaient parfois des milieux de terrain ou des attaquants !

Cruyff a été un formidable joueur. Platini doit l’admirer essentiellement car il n’avait aucune des qualités de Cruyff. Ils étaient buteurs tous les deux mais Cruyff, c’était une accélération incroyable, un coup de rein magnifique, un joueur qui allait à 200 à l’heure et qui faisait les choses proprement à cette vitesse. Mais une fois qu’on a parlé du joueur, il faut évidemment évoquer l’éducateur et l’entraîneur. Aujourd’hui, on voit son legs à Barcelone, l’un des plus grands clubs d’Europe, et celui que l’on identifie avec un style de jeu. Le génie de Cruyff, c’est d’avoir su transposer ce qu’il imaginait dans sa tête d’une manière exceptionnelle sur le terrain. »

« Parfois un peu dictatorial et difficile »

« Quand tu regardes jouer le Barça d’aujourd’hui ou d’il y a trois-quatre ans, tu te dis que c’est comme ça qu’il faut jouer au football, même s’il faut les joueurs pour… C’est comme ça que les petits, les U7, U8 ou U9, prennent leur pied. Je suis admiratif du joueur, qui a quasiment mon âge, et je suis en extase devant l’éducateur qu’il a été. Il était parfois un peu dictatorial et difficile mais réussir à faire passer son message du tableau noir au carré vert comme il l’a fait, c’est là qu’on voit son génie. »

Jean-Michel Larqué