RMC Sport

Daniel Riolo: "Où va le foot français ?"

Entre les affaires (Pogba, FFF...), les bisbilles (Mbappé, Neymar...) et le championnat plan-plan, Daniel Riolo, figure de l'After Foot, fait un bilan sans concession du début de saison pour le football français.

Le PSG en tête, le PSG qui file vers le titre, rien de neuf en L1. C’est un peu comme jouer au poker et commencer chaque main avec les AA. Forcément, l’issue est souvent la même. Après huit journées, on nous avait annoncé une révolution. Galtier en Che Guevara et Luis Campos en Fidel Castro, le PSG devait changer du sol au plafond. Pour l’instant, on est plutôt sur une rengaine Claude François, "Je me lève et je te bouscule"... comme d’habitude.

Le jeu repose sur le bon vouloir des vedettes et actuellement, elles veulent bien avancer dans le bon sens. Neymar, vexé, avance l’orgueil en bandoulière. Messi marche, mais en L1 ça suffit. Il n’y a que Mbappé qui fait la tête. Il est resté dans le projet, sauf que ce n’est pas celui dont on lui a parlé au printemps. Il paraît qu’il n’a jamais été question que Neymar parte, mais Campos... parle de doublon au même poste ! C’est fou comme cette déclaration a fait peu de bruit finalement. Non, la grande affaire c’est le 3-43- de Galtier ! Ah l’invention ! C’est Leonard de Vinci au Camp des Loges. Il faut donc se réjouir puisque tout va bien. On a juste changé de G.O. et pour le coaching, en revanche, on repassera plus tard. Comme d’habitude.

"Du mardi au jeudi, on replonge dans la médiocrité"

Derrière, quatre équipes tournent à plus de deux points par match. Malgré le nul devant Rennes, l’OM réalise un très bon début de saison. Nouveau coach, nouveaux joueurs, le puzzle est en place et l’avance sur les historiques concurrents directs confortable. On peut faire la fine bouche et se demander si ça va durer, si ça va tenir… Mais à quoi bon ? On a fait ça pendant une saison l’année dernière. Il est vrai qu’à force de reprendre le projet à zéro chaque été, ça ne conduit pas vraiment à avoir des certitudes. Quoi qu’il en soit, notre L1 n’en offre pas. A personne.

Rennes régalait la saison dernière, et a passé le relais à Lorient. Lyon, Monaco, déçoivent et désespèrent leurs supporters. La seule équipe qui progresse et semble s’inscrire dans un processus durable, c’est Lens. On a envie de les voir en Coupe d’Europe maintenant. Histoire de croire naïvement que ça changerait quelque chose à nos tristes milieux de semaines. Année après année, on s’enfonce dans la nullité la plus totale au niveau continental. On croit toujours qu’on va s’en sortir, surtout depuis qu’on ne s’ennuie plus en regardant la L1, mais non ! Du mardi au jeudi, on replonge dans la médiocrité.

"Il n’y aura bientôt plus de mots pour décrire ce qu’est la direction de la FFF"

La médiocrité, la FFF la fréquente au quotidien. En fait, c’est même pire. Il n’y aura bientôt plus de mots pour décrire ce qu’est la direction de cette Fédération. En attendant que Deschamps ne construise sa liste pour la Coupe du monde entre blessés et joueurs retenus chez leurs avocats, on apprend donc que Mbappé refuse de participer aux opérations commerciales de la FFF. Ce n’est pas faute d’avoir prévenu qu’il y avait un problème. Cela fait quatre ans maintenant que la famille du joueur a indiqué vouloir revoir la convention des droits à l'image. A ce stade, peu m‘importe qui a raison ou tort, que fait le patron ? Ou la patronne ? Le Graët et Hardouin ont laissé pourrir le dossier qui leur explose à la tronche aujourd’hui.

L’autre dossier bien plus scandaleux qu’ils n’ont pas traité, c’est celui de l’affaire Hamraoui. Pendant des mois, cette joueuse a été trainée dans la boue. C’était elle la méchante et Diallo, la gentille. Aujourd’hui, l’enquête a démontré le contraire et Diallo est en prison. Mais le scandale, c’est que de source proche du dossier, la FFF savait avant l’été que l’histoire n'était pas celle racontée pendant des mois ! Pourquoi les dirigeants n’ont-ils rien dit ? Parce qu'il y avait l'Euro féminin et parce que des joueuses comme Diani et Katoto étaient des soutiens affichés de Diallo. C’est un énorme scandale et une honte quand on sait ce qu’a vécu Hamraoui ! Outre la FFF, précisons aussi que le PSG s’est bien lavé les mains de cette affaire.

Dans deux mois, il y a le Mondial au Qatar, et là encore pour ne froisser personne on va maintenir en poste le duo Le Graët-Hardouin ? Notre foot veut réellement tomber encore plus bas ?

Daniel Riolo