RMC Sport

Affaire de la sextape: Kanner trouve "juste" la mise à l’écart de Benzema

Patrick Kanner a réagi sur BFM TV à la mise à l’écart de l’équipe de France de Karim Benzema, décidée ce jeudi par Noël Le Graët. Pour le ministre des Sports, cette décision est la bonne et pourrait faire office de jurisprudence.

Noël Le Graët a annoncé ce jeudi que Karim Benzema n’était plus sélectionnable en équipe de France tant que la justice n’aura pas tranché sur son implication dans l’affaire de chantage à la sextape contre Mathieu Valbuena. Une décision que Patrick Kanner, le ministre des Sports, salue. « J’avais proposé à la Fédération de s’intéresser à ce type de questions, pour M.Benzema en particulier mais aussi globalement, a-t-il indiqué sur BFM TV. Un sportif qui porte le maillot de l’équipe de France, quand il est mis en examen, est-ce qu’il doit continuer à être sélectionné ? J’avais lancé cette idée. A l’époque M. Le Graët m’avait répondu "présomption d’innocence". Je le confirme, il y a toujours, et heureusement, une présomption d’innocence pour Karim Benzema. Je trouve que la position de M. Le Graët aujourd’hui est juste, raisonnable. Elle permet une préparation pour les matchs amicaux de mars et pour la suite dans de bonnes conditions. »

« On n’est pas devant des gamins, a poursuivi Patrick Kanner. J’ai entendu Noël Le Graët parler de "garnements". Des "garnements" qui gagnent beaucoup d’argent, qui ont beaucoup de responsabilités, qui portent le maillot national et qui ont donc un engagement par rapport à cela. Ce n’est pas moi qui le dis, c’est la charte qu’ils signent. Je pense que quand on porte le maillot de l’équipe de France, on doit être, si le mot exemplaire ne vous convient pas, au moins irréprochable sur sa vie privée parce qu’on n’est plus tout à fait le même quand on porte le maillot bleu sur ses épaules. D’ailleurs, un sondage a été fait et 82% des Français ont estimé que c’est une bonne décision qui a été prise par M.Le Graët. C’est une décision lourde, je le mesure parfaitement. Mais en même temps, elle crée une jurisprudence qui peut, peut-être, mettre un peu de plomb dans la tête à ceux qui considèrent qu’être joueur de l’équipe de France, quelle que soit l’équipe, n’engage pas de responsabilités. » 

Kanner : « Le Graët et Thiriez ? Il faut que ça cesse »

Patrick Kanner a aussi réagi à la passe d’armes à distance entre Noël Le Graët, le président de la FFF, et son homologue de la LFP Frédéric Thiriez. Une attitude qui a fortement déplu au ministre des Sports : « Ces relations entre les deux présidents ne datent pas d’hier. Ça date de la fameuse question des montées et descentes en L1 en L2. C’est un conflit entre la Ligue et la Fédération et il faut que ça cesse. A quelques mois de l’Euro, en termes d’image, je demande aux deux présidents de trouver les voies de l’apaisement. Comme je l’ai dit il y a déjà plusieurs mois, je suis prêt à les recevoir avec Thierry Braillard (secrétaire d’Etat chargé des Sports, ndlr) pour trouver les voies d’un accord. On ne traite pas ça par petits mots, petites attaques, et encore moins par voie judiciaire comme c’est le cas aujourd’hui. L’image du foot est aussi entachée par ce type de relations regrettables. »