RMC Sport

Benzema avec les Bleus: où en est l'affaire du chantage à la sextape?

De retour en équipe de France, Karim Benzema reste néanmoins mis en examen pour "complicité de tentative de chantage" dans le cadre de l'affaire de la sextape visant Mathieu Valbuena. Un procès doit se tenir en octobre, devant le tribunal correctionnel. En attendant, il reste présumé innocent.

Si Karim Benzema, retenu dans la liste de Didier Deschamps pour l'Euro, n'est donc plus mis à l'écart de l'équipe de France, il n'en a pas fini avec ce qui a justement provoqué cette situation. L'attaquant français de 33 ans demeure mis en examen dans l'affaire du chantage à la sextape visant Mathieu Valbuena. Il est précisément poursuivi pour "complicité de tentative de chantage", et devra faire face à un procès prévu du 20 au 22 octobre au tribunal correctionnel de Versailles.

Karim Benzema est soupçonné d'avoir incité Mathieu Valbuena à payer des maîtres-chanteurs qui menaçaient de dévoiler une vidéo intime le mettant en scène. Pour ces faits, il encourt jusqu'à cinq ans de prison et 75.000 euros d'amende. Quatre autres hommes sont poursuivis pour tentative de chantage. L'un d'eux doit aussi être jugé pour abus de confiance.

Aide ou pression?

Au coeur du dossier: une discussion d'octobre 2015 entre Karim Benzema et Mathieu Valbuena. Celle-ci s'est déroulée à Clairefontaine, le centre d'entraînement des Bleus. Dans cet échange, dont les extraits sont rapportés par l'Agence France-Presse, l'attaquant aurait expliqué pouvoir "présenter quelqu'un de confiance" à Mathieu Valbuena, selon l'audition de ce dernier, pour l'aider "à gérer" la possible publication de la vidéo compromettante. "Attention Math, c'est des gros, gros voyous", aurait prévenu le joueur madrilène. Une manière "d'aider" son coéquipier, expliquera par la suite Karim Benzema, alors que Mathieu Valbuena confessera, lui, avoir eu "l'impression de se faire prendre pour un con".

S'agissait-il d'un vrai conseil, ou d'une pression illicite? Au micro de RMC, Me Avi Bitton, avocat au barreau de Paris, avait expliqué l'enjeu: "Ça va être au tribunal, après avoir examiné toutes les parties et toutes les preuves, de déterminer si réellement Karim Benzema s'est rendu complice de ce chantage, ou si au contraire il a voulu aider et prévenir Mathieu Valbuena".

Après l'annonce de son renvoi devant le tribunal, Karim Benzema avait réagi sur les réseaux sociaux en écrivant: "Voilà enfin. Allons-y que la mascarade s'éteigne pour toujours".

https://twitter.com/julien_absalon Julien Absalon Journaliste RMC Sport