RMC Sport

Ce que Hollande et Le Graët se sont dit

Noël Le Graët et François Hollande

Noël Le Graët et François Hollande - AFP

Après ses propos sur les footballeurs qui devraient "se muscler le cerveau", François Hollande a reçu Noël Le Graët ce vendredi matin.

Le rendez-vous était prévu ce vendredi midi. Mais c’était avant ce coup de fil reçu par la FFF jeudi soir, au téléphone le secrétariat du président de la République qui a demandé à transformer ce déjeuner en petit déjeuner en raison d’un déplacement du président pour l’inauguration du Pôle énergétique LIGER à Locminé dans le Morbihan.

Noël Le Graët accepte alors d’avancer le rendez-vous. Le président de la FFF est arrivé à 8h à l’Elysée. François Hollande l'a accueilli et les deux hommes ont partagé ensemble un petit déjeuner avec café et croissants pendant 45 minutes.

Didier Deschamps n'était pas présent

Preuve de l’envie du cabinet de l’Elysée de ne pas faire fuiter l’heure du rendez-vous, la réunion n’avait pas été marquée à l’agenda du président. Contrairement à ce qui avait été avancé par quelques médias, Didier Deschamps n'était pas présent. 

L’accueil est chaleureux, les deux hommes s‘apprécient, il y a un solide rapport de confiance et malgré les polémiques des dernières semaines, Noël Le Graët n’est pas énervé.

Les deux hommes démarrent alors leur échange. Le sujet sur cette fameuse phrase que le président aurait tenu juste après l’Euro 2012 et rapporté dans « Un président ne devrait pas dire ça… » aux journalistes du « Monde » Gérard Davet et Fabrice Lhomme où le président lâche: « La fédération, ce n’est pas tellement des entraînements qu’elle devrait organiser, ce sont des formations. C’est de la musculation de cerveau. »

Propos hors contexte

François Hollande explique alors en substance au boss de la FFF que ces propos sont mal rapportés et complètement hors contexte. Le président Hollande explique que ces propos ont été tenus en 2012 et qu’ils avaient été exagérés. Avant d’ajouter qu’il était le premier supporter des bleus, qu’il avait vibré devant l’Euro 2016 et qu’il était fier de cette équipe. François Hollande n’a pas oublié d’ajouter qu’il avait confiance en Noël Le Graët, Didier Deschamps et le travail de la FFF. 

Au cours de ces 45 minutes, les deux hommes ont aussi échangé sur d’autres sujets notamment le conflit entre les présidents actuellement autour de la LFP, de la répartition des droits TV mais aussi de l’affaire lié à l’intervention du président dans l’appel d’offres entre Canal Plus et BeIn Sports.

MBo