RMC Sport

Coupe du monde: quels Bleus champions du monde en 2022?

L’équipe de France a décroché le deuxième titre de championne du monde de son histoire dimanche dernier. Dans quatre ans, au Qatar, elle défendra donc la deuxième étoile obtenue en Russie. Avec quels héros de Moscou? RMC Sport s’est projeté sur le potentiel futur des 23 héros de 2018.

Gardien : Areola aux commandes dans quatre ans ?

Statut de troisième gardien oblige, il n’a pas disputé la moindre minute de la Coupe du monde. Cela ne l’a évidemment pas privé de sa médaille et du statut de champion qui va avec. A 25 ans, Alphonse Areola incarne l’avenir dans les buts des Bleus, plus que son actuel capitaine, Hugo Lloris (31) et Steve Mandanda (33 ans). Dans quatre ans, ce dernier sera aux portes de la trentaine et devrait avoir accumulé le temps de jeu nécessaire pour prendre les commandes des buts français. A moins que ce ne soit déjà le cas lors du prochain Euro.

Défenseurs : un Back Four parti pour durer

Cela a été le gros point fort de l’équipe de France championne du monde. En Russie, une équipe est née, un état d’esprit est né mais une défense, aussi, a été consacrée. Lucas Hernandez a profité de la blessure de Benjamin Mendy pour prendre l’espace. A 22 ans, il n’a aucune raison de le lâcher, compte-tenu de sa marge de progression importante, même si le Mancunien (24 ans) aura son mot à dire. Ce côté n’a pas de raisons de bouger. Tout comme l’axe central, où Umtiti (24 ans) et Varane (25 ans) ont définitivement marqué les esprits. Important dans le vestiaire, Presnel Kimpembe (22 ans) n’attend plus, désormais, que d’afficher ses qualités sur le terrain. Quant à Pavard (22 ans), son statut de "mascotte" l’a fait entrer dans le cœur des Français. Son but extraordinaire contre l’Argentine aussi. A lui de grandir en club pour gommer ses quelques défauts, tout comme Sidibé (25 ans), dont un départ de l’AS Monaco est évoqué cet été.

Milieu : Pogba-Kanté, pourquoi les bouger ?

Leur complémentarité a sublimé le jeu de contres des Bleus tout au long de la compétition. Paul Pogba (25 ans) et N’Golo Kanté (27 ans) ont marqué les esprits en Russie, le premier par un abattage défensif qu’on ne lui connaissait pas ou plus, le deuxième par le volume de ses courses et de son quadrillage du terrain. Aucune raison de ne pas les voir dans quatre ans au Qatar, car eux aussi forment le noyau dur de cette équipe. Corentin Tolisso (23 ans) a marqué des points dans la rotation et pourrait pallier le retrait probable de Blaise Matuidi (31 ans).

Attaque : un trio à recomposer

Avec l’absence possible d’Olivier Giroud dans quatre ans (il aurait 35 ans au Qatar), les Bleus devront repenser leur trio offensif. Deux joueurs sont d’ores et déjà assurés de le composer : Antoine Griezmann (27 ans aujourd’hui, 31 ans lors de la prochaine Coupe du monde) et Kylian Mbappé (19 ans). Derrière, un élément comme Nabil Fekir et son profil axial semble, lui aussi, avoir des arguments à présenter dans quatre ans. Pour le reste, il faudra voir. Florian Thauvin (25 ans) n’a pas joué en Russie et devra encore grandir pour bousculer la hiérarchie. Thomas Lemar (25 ans) a perdu une place de titulaire (ou quasi) avant le Mondial. Son transfert à l’Atlético de Madrid et un regain de forme pourraient l’aider à regagner plus de minutes en Bleu. Quant à Ousmane Dembélé, il n’a pas fait une grande Coupe du monde en Russie. Mais il a fait partie de ce groupe et incarne plus que jamais l’avenir, à 21 ans. D’ici 2022, il aura digéré son transfert au Barça. Ou… un autre.

A.D