RMC Sport

Deschamps se justifie: "Ça veut dire quoi, être plus offensifs ?"

A l'issue du nul entre la France et la Turquie (1-1), ce lundi soir dans le cadre des éliminatoires de l'Euro 2020, Didier Deschamps est revenu sur ses choix tactiques, notamment la titularisation de Moussa Sissoko à droite et de Wissam Ben Yedder à la pointe de l'attaque.

On le savait privé de quelques cadres, à l'image de N'Golo Kanté ou Kylian Mbappé, mais Didier Deschamps a tout de même réussi à surprendre avec son onze de départ, ce lundi soir face à la Turquie (1-1). Devant la paire Tolisso-Matuidi au coeur de son 4-2-3-1, le sélectionneur des Bleus avait en effet titularisé Antoine Griezmann en 10 et Kingsley Coman à gauche, mais surtout Moussa Sissoko sur l'aile droite et Wissam Ben Yedder en pointe, à la place d'Olivier Giroud.

A l'issue du nul, qui prive (pour le moment) la France d'une qualification pour l'Euro 2020, le technicien a justifié ses choix tactiques. "La réflexion a été longue, pour Wissam comme pour Moussa, a-t-il expliqué. Wissam est un joueur à l’aise dans les petits espaces, mobile, bon face aux défenses athlétiques. Il a eu une bonne relation avec Antoine. Et puis faire enchaîner Olivier trois jours après (l'Islande) alors qu’il avait eu un petit souci au genou… Mais lui aussi a fait ce qu’il faut en marquant lorsqu’il est rentré."

"Si l’équipe alignée ne se crée pas d'occasions, je veux bien, mais là on s’est créé des opportunités..."

Et Sissoko? "Moussa, ça faisait un petit moment qu’il n’avait pas débuté avec nous, mais il a joué énormément de matches à ce poste-là, notamment à l’Euro 2016. Je préférais aussi avoir Kingsley Coman à gauche, par rapport à l’arrière droit Celik qui avait fini le dernier match fatigué, et qui a d’ailleurs été sorti ce soir. C’est ce qui m’a amené à choisir ces deux options."

Des options qu'il assume complètement. "Aligner une équipe plus offensive? On a huit occasions, et on en aurait eu quinze ou vingt? Ça veut dire quoi, être plus offensifs? Si l’équipe alignée ne se crée pas d'occasions je veux bien, mais là on s’est créé des opportunités, s'est défendu DD. Il nous a manqué un but, c'est tout. On avait joué contre l’Islande à l’aller dans un dispositif similaire, et cela ne nous avait pas empêché de marquer quatre buts. J’ai fait ce qui était selon moi le mieux pour l’équipe. Ça tient à des buts marqués. Quand on dit que le résultat est le plus important…"

Deschamps, plutôt convaincu par la prestation de ses hommes, n'a d'ailleurs pas caché une pointe de déception. "Il y a un peu de frustration parce que les joueurs ont fait ce qu’il fallait pour gagner, estime-t-il. [...] Que ce soit en première mi-temps ou en deuxième mi-temps, on a vu un grand gardien en face. Des fois, c’est comme ça… Mais je suis satisfait du contenu. On savait que c’était notre adversaire direct, au match aller il n’y avait pas eu photo, mais ce soir on a fait ce qu’il fallait, sans arriver au résultat espéré."

CC avec LT et AA