RMC Sport

Di Meco : "Le Graët est toujours à contretemps"

-

- - -

Eric Di Meco, membre de la Dream Team RMC Sport, estime que Noël Le Graët, le président de la FFF, aurait pu attendre encore avant d’écarter Karim Benzema de l’équipe de France.

« Moi, ce qui me gêne dans cette histoire, depuis le début, c’est le timing. Il est toujours à contretemps, le président Le Graët. Dans un premier temps, il a soutenu Benzema. Sans dire un mot pour Valbuena, la victime. Le Graët court toujours après les événements. Il dit qu’on en a trop fait médiatiquement, mais il juge Karim Benzema sur ce qui est sorti dans la presse. Le Graët n’a pas accès au dossier. Il n’en sait pas plus et il le juge par rapport à ce qu’il sort dans la presse. Mais si tout ce qui est sorti dans la presse n’est qu’à charge et que ce qui pourrait arranger Benzema n’est pas sorti ? Si dans un an, il y a un non-lieu, on fait quoi ? Parce qu’il peut être blanchi, Karim Benzema, dans cette histoire.

« Le Graët réagit plus qu’il n’agit »

Rappelez-vous l’histoire Zahia, où on a traîné dans la boue Ribéry et Benzema. Le Graët réagit plus qu’il n’agit. Mais ce qu’on lui demande, c’est d’agir. J’ai plus l’impression qu’il fait ça pour l’opinion, voire pour les sponsors, que pour l’éthique de l’équipe de France. Il y a un match de l’équipe de France dans trois mois. Est-ce qu’on ne pouvait pas attendre ? »